August 14, 2022

Depuis plus d’un an on s’attend à un redressement. Mais depuis plus d’un an, on sue si pire n’est pas à come. This month of June 2022, the sales of voitures ont enregistré une baisse pour le treizième moins consécutif. Et pas une toute petite chute sans gravitaté: a plunger of -14.24% in gross donations according to the PFA (the plateform automobile). After the debut of l’année, the degringolade is continuing and atteint 16.34%.

Une telle baisse à l’époque de l’année ou les Français is precipitated traditionnellement chez leur concessionnaire pour passer commande de leur nouvelle auto, histoire de la roder pendant les vacances, est symptomatique de cette drôle de période d’attentisme général. The assistance of a crisis that amplifies encore, and an inflation that gallops, is combined with the assistance of available models, this is the allowance for freedom. Result: Potential customers delayed leur achat et désertent les showrooms.

Renault limit the house

More offices of the different marques and sont pas toutes condamnées à la même peine. citroen plunge of 29.37% alors than peugeot limit the case to – 4.85% “seulement”. The surprise wind of the concurrent ethernel Renault, who registered a très minuscule hausse de ses ventes en affichant un peu glorieux +0.76%. Thank youarkana who confirms they are succès, alors that commandes them from the Megane e-tech electrique are encouraging. La palme française, ou plutôt franco roumaine, revient, comme d’habitude à Dacia who registered a bond of 15.88% au mois de juin.

The Renault Arkana confirms they are successful.
The Renault Arkana confirms they are successful.

Hors de nos frontières, pas plus de salut. Les marques étrangères ne sont pas mieux loties, hormis Alfa Romeo who posted a superbe hausse of +34.36%. More than rebond is simply lié à l’arrivée sur le marché du nouveau SUV compact tone et les ventes générales du Milanais ne dépassent pas 756 exemplaires le mois dernier dans l’hexagone. Hormis ce petit miracle marginal, les gros importateurs sont au même régime sec que les marques nationales. Ford plonge of 18.86%, Huyndai-Kia of 11.08% et volkswagen creuse plus bas encore avec – 38.86%.

À noter les plongeons étonnants de deux constructeurs qui, after the debut of the pénurie des semi-conducteurs tiraient plutôt correctly leur épingle du jeu. more Tesla et suzuki Ont eux aussi été rattrapés por la patrouille de la crise puisque the first one posted a drop of -3.80% and the second shot at -46.52%.

A future guère resplendissant

Cette avalanche de mauvaises nouvelles n’est même pas compensated for a revival of santé des utilitaires. Leurs ventes sont également en berne avec une baisse de 21.95%. Et que ce soit au rayon camionnettes comme à celui des véhicules légers, l’avenir proche ne risque pas d’être moins morose. Les deux mois à comer, generally peu porteurs pour cause de vacances, ne devraient pas permettre d’enregistrer de hausse.

Quant au second semester, absolutely rien, pas le moindre indicateur, qu’il soit économique ou géopolitique, ne permet de prévoir une embellie. Carburant trop chère, shortage of semi-conducteurs et de matières premières, rampant inflation forment le pire cocktail repoussoir qui soit et qui n’a pour seul effet que de faire fuer les acheteurs potentiels de voitures. Les plus optimistes prévoient une légère embellie in 2023. Donnons leur rendez-vous l’année prochaine.

Leave a Reply

Your email address will not be published.