August 8, 2022

La République centrafricaine (RCA) a annoncé l’adoption du bitcoin comme monnaie légale. La RCA est le deuxième pays à adopter le BTC comme monnaie légale après le Salvador. Avec cette décision, le pays sera le premier du continent africain à annoncer l’utilisation de Bitcoin pour les paiements.

La République centrafricaine utilise la BTC comme monnaie légale

La République centrafricaine est l’un des pays les plus pauvres du monde, mais elle dispose d’abondantes ressources naturelles telles que l’or, le diamant et l’uranium. Le pays est étroitement lié à la Russie, et depuis des décennies, il est secoué par des conflits.

Les législateurs du pays ont voté à l’unanimité pour adopter un projet de loi qui soutient l’utilisation du bitcoin comme monnaie légale. Une déclaration de la présidence centrafricaine a déclaré que cette décision placerait la RCA « sur la carte des pays les plus audacieux et les plus visionnaires du monde. »

Des réactions mitigées

Après avoir adopté la loi sur le bitcoin en septembre de l’année dernière, le Salvador a été le premier pays à adopter le bitcoin comme monnaie légale. Certaines des plus grandes institutions financières du monde se sont opposées à cette décision, notamment la Banque mondiale et la Banque mondiale. Fonds monétaire international (FMI). Ces institutions ont averti que le bitcoin comportait un risque élevé en raison de la volatilité de ses prix.

L’utilisation des crypto-monnaies dans des activités illicites telles que le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme a également suscité des inquiétudes. Les effets négatifs des crypto-monnaies sur l’environnement ont également été abordés comme l’une des principales raisons pour lesquelles il faut s’opposer à ces actifs.

Lire aussi  Bonne nouvelle pour le move to earn, des alternatives à l’application Stepn commencent à voir le jour

La RCA n’a pas d’accès à Internet, avec une Rapport WorldData indiquant que seuls 4 % des habitants du pays peuvent accéder au Web. Cela pourrait constituer un obstacle majeur à l’adoption du bitcoin dans le pays, car les transactions en crypto-monnaies dépendent fortement d’Internet.

Les résidents de la capitale du pays ont également partagé des réactions mitigées à cette nouvelle. Un économiste du pays, Yann Dawaro, a déclaré que les crypto-monnaies faciliteraient les transactions car elles peuvent être effectuées facilement à l’aide de smartphones.

La RCA utilise actuellement la monnaie CFA, mais Dawaro a fait valoir que cette monnaie ne profite pas à l’Afrique. Plusieurs pays qui utilisent le CFA ont demandé son abolition, affirmant qu’il est un rappel de la période coloniale et qu’il permet à la France de continuer à contrôler l’économie du pays.

Cependant, l’optimisme de Damaro n’a pas été partagé par Sydney Tickaya, un informaticien. Tickaya a déclaré que l’accès à Internet restait sous-développé dans le pays, ajoutant que le gouvernement devait se concentrer davantage sur des questions importantes telles qu’un meilleur accès à l’éducation et à l’eau potable.

💎 Dénichez les meilleures Pépites grâce à notre Guide gratuit !

Apprenez à analyser les cryptos comme un pro, en évitant les Red Flags et les Scams, pour bien démarrer ou poursuivre votre Aventure dans le monde de la crypto-monnaie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.