August 14, 2022

the essential
The name of the French households who did not apply for a consumer credit is increasing by 8.8% after one year. A solution adopted face to the hausse des prix. Doit-on s’inquiéter?

Les fins de mois sont de plus en plus difficiles pour une partie des Français. Plein d’essence, chariot de courses, facture d’energie… Les prix ont augmenté sur fond de guerre in Ukraine. He surcoût moyen a été valuated at 90 euros per month in moyenne, according to a study of 60 million consumers. Seules solutions pour ces Français : piocher dans leurs économies ou souscrire un credit à la consumption.

C’est ce que prouvent the derniers chiffres de l’Association des sociétés financiers (ASF). In the first quarter of 2022, the production of new credits at the consumption of a bond of 8.8% for the same period over a year. Soit a marché of 11.8 million euros. Dans le détail, les prêts personnels ont bondi de 16.1% sur un an soit a volume of 3.5 million euros.

Financer la tresorerie du quotidien

If you are printing a period of traditional florissante pour les credits à la consommation, les petits crédits sont en forte hausse cette année, verify the courtier en credit à la consommation Borrow. “On peut imaginer un corollaire avec l’inflation car nous avons une hausse significant du volume des credits de moins de 2,000 euros. Sur mars-avril-mai 2022, with an increase of 40% par rapport à janvier-février 2022. For credits from 2,000 to 5,000 euros, the increase is from 25 to 28%”, explain to La Depeche Céline Roquelaure, the guideline of studies. “Crédits de moins de 2,000 euros, ce sont des solutions de trésorerie ponctuelle. Des ménages font appel à ce type de financement parce qu’ils ont une difficulté financier passagère ou qu’ils n’ont plus d’épargne pour financer la tresorerie du quotidien ou le changement d’une machine à laver en panne par exemple”.

Comme dans l’immobilier, les taux des credits à la consommation sont en hausse. Ils ont increased from 0.6 to 0.8 point for months after the debut of l’année. Over 12 mois, for a credit at the consommation of moins of 2000 euros, the tax varies from 2% to… 11% depending on the profile of the employer!

Pascale Hébel, associate director of C ways, et experte de la consommation, s’en inquiète. “On sent que le pouvoir d’achat commence à baisser. Des Français ont des notes de gaz ou d’électricité à payer, certains ne peuvent plus acheter à manger à de 15 du mois et ils ne peuvent pas faire autrement que de prendre a credit. C’est un signe d’conquiétude in particulier dans les rural zones où le poids de l’énergie est fort”. Avec une crainte : une hausse continue des taux d’intérêt “au risque d’entrer dans une spirale infernale du surendettement”, explains Pascale Hébel.

Pas de hausse du surendettement

Pour autant, ces hausses des credits à la consommation ne se traduisent pas par une recrudescence du surendettement. End of April 2022, the barometer of the Banque de France Enregistrait 39,113 dossiers de surendettement contre 44,703 un an plus tôt, soit a recul of 13%. On the other hand, the advantage of people who are registered in the national file of incidents of reimbursement of credits and particuliers: 252,929 people who are registered at the end of April 2022, a figure in the hausse of 14% in an year.

Les prêts personnels à la consommation sont à souscrire avec prudence. “If you are a ménage en difficultés financiers, et que vous avez au crédit à la consommation pour compler les fins de mois, il faut s’en inquiéter car ce n’est pas une perennial solution. Le credit, ce n’est pas un tool de gestion de trésorerie”, rappelled Céline Roquelaure d’Empruntis.

Leave a Reply

Your email address will not be published.