August 14, 2022

The French minister of economy, finance, industry and numbers, Bruno Le Maire, in Paris, on May 30, 2022.

Après des semaines de mesures-chocs pour faire face à la hausse des prix de l’énergie, des carburants et de l’alimentaire, will the exécutif sera-t-il rattrapé par le principe de réalité? Alors that the government multiplies the efforts to remove the Français sur leur pouvoir d’achat, at four days during the first tour of legislative elections, the invoice pourrait bien être payée partie par les entreprises, according to our information.

The baisse d’impôts de production of 7 million euros promise by Emmanuel Macron in cas de réélection pourrait faire les frais des nombreuses dépenses imprévues que le gouvernement a dû engager pour attenuer les conséquences de la guerre en Ukraine sur l’inflation.

« Nous supprimerons the CVAE [cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises]which represents 7 million euros, in addition to the 10 million production costs left suppressed [depuis 2021] », avait affirmé le chef de l’Etat lors de la présentation de son programme, le 17 mars. Il faisait alors de la mesure « an element-clé pour the competitiveness of our companies, in particular dans le secteur industriel ». Baisser les impôts de production est un revendication de longue date du patronat, entamée lors du relaunch plan que a suivi la crise due au Covid-19.

Lire also Article reserved for our subscriptions In baissant les impôts sur les entreprises, la France à contretemps

On May 31, the Minister of the Economy, Bruno Le Maire, confirmed dans The Figaro that « The bottom lines of production for the companies engaged in 2023 ». Mais sans preciser de chiffre. Même flou dans les propos du minister délégué aux comptes publics, Gabriel Attal, dans son interview au world, mercy. Et pour cause. « The amount of 7 milliards n’est pas encore totally arbitraré », explain-t-on à Bercy. « Ce n’est pas décidé: soit on le fait en deux fois, soit d’un seul coup. C’est une question d’équilibre budgétaire, tout est lié », precise-t-on.

Aide spécifique pour les plus modestes

Outre qu’elle meant a renoncement aux promises de campagne faites aux entreprises, a telle decision irait à l’encontre de la philosophie du gouvernement et de la majorité. A Bercy comme à l’Assemblée, on a toujours prôné la nécessité de faire quickly les réformes liées à la politique de l’offre, afin que celles-ci, que met plus de temps à produire leurs effets sur l’activité et l’ emploi, donnent des résultats d’ici à la fin du quinquennat. Problem : alors that the government doit present on June 29 are the projet de loi pouvoir d’achat et le projet de loi de rectificative finances, la invoice nécessaire pour éponger le choc de l’inflation sur le portefeuille des Français ne cessa de s’alourdir .

Il vous subtract 52.77% of cet article à lire. The suite is reserved aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.