August 8, 2022

« The ECB will channel liquidities from the north to the south to prevent fragmentation »…

Bon voilà pour le jargon technique et technocratique.

Il faut understand that the ECB is going faire passer des sous du nord, qui est très riche, au sud, qui est très pauvre!

Comment va-t-elle faire me direz-vous ?

Simple.

D’abord on classe les pays par groupe. 3 groups.

Le premier ce sont les riches.

Le second c’est la classe moyenne ni pauvre, ni riche qui n’aura droit à rien.

Le troisième ce sont les fauchés qu’il va failir aider avec les sous du premier groupe les riches.

In the langage of BCE cela donne ça:

« The European Central Bank (BCE) is responsible for the obligations issued by Italy, Spain, Portugal and Greece in use of the products made by the German, French and Dutch that remain in port, for limiting the creusement des écarts de rendements entre Etats, at-on appris de multiple sources.

The ECB will engage in sales of the spreads re-balancing exercise in order to prevent a financial fragmentation of the euro zone at the moment it is apprête to relieve its direct interests. And it was due to present on July 21 the modalities of a new dispositif elaborated dans ce but.

The central bank divided the 19 countries of the euro zone into three groups, the « donors », the « recipients » and the « neutrals », based on the leur taille and the rapidity of the increase in leur spread ces dernières weeks, ont explained moreieurs people avec lesquelles Reuters s’est entertain lors du Forum annuel de la BCE à Sintra (Portugal) ces derniers jours ».

Comme il ya des sous qui sont remboursés à la BCE quand des obligations (des crédits accordés) sont remboursés, the ECB will use ces funds pour racheter des obligations des pays fauchés.

C’est quoi la composition des groups?

« La composition des trois groupes de pays, que sera revue chaque mois, reflète la division entre pays du « coeur » de la zone euro et pays dits « périphériques » que était apparue au début des années 2010, pendant la crise de la dette dans the eurozone.

The recipients also include the countries considered by the investors as more risky in raison du poids de leur dette publique ou de la faiblesse de leur économie, soit l’Italie, la Grèce, l’Espagne et le Portugal, ont précisé les sources. Initialement plus longue, la list a été raccourcie par le Conseil des gouverneurs, ont-elles ajouté.

Le groupe des donateurs, lui, integrates a demi-douzaine de pays du « coeur » de la zone euro, dont l’Allemagne, la France et les Pays-Bas, according to ces sources. »

Voilà, notre pays, qui comme chacun le sait croule sous les excédents et l’argent, va donc finir par soutenir des pays qui en ont encore moins.

Je disais à l’époque du MES, le mecanisme européen de stabilité, que c’était l’histoire de pays surendettés que borrowing de l’argent que ils n’avaient pas pour éviter la faillite à des pays dont la situation financière était tout simply irremediably compromise.

On restart.

On va s’amuser.

Charles SANNAT

« Ceci is a ‘presslib’ article, c’est-à-dire free of reproduction in whole or in part à condition that I present it in line so it reproduces à sa suite. Insolentiae.com is the site on which Charles Sannat expresses himself quotidiennement et free un decryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Thank you for visiting my site. You can subscribe for free to the letter of information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Boursorama.com ici

Leave a Reply

Your email address will not be published.