August 18, 2022

Avec l’ID.5, Volkswagen surfe aussi sur la vague des SUV coupés. Ce modèle se décline en trois versions, dont une sportive. L’un des “avantages” d’un SUV coupé électrique est, selon le constructeur, la réduction de la consommation et donc la préservation de l’autonomie, grâce à un coefficient de trainée plus avantageux (Cx de 0,26, contre 0,28 pour l’ID.4).

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

L’ID.5 Pro repose sur la même plateforme modulaire dédiée MEB (Modularer E-Antriebs-Baukasten) que l’ID.4. Contrairement au reste de la famille ID, l’ID.5 propose une unique capacité de batterie (77 kWh). Le moteur électrique est installé sur l’essieu arrière et développe 128 kW (177 ch – couple de 235 Nm) pour le modèle Pro et 150 kW (204 ch – couple de 310 Nm) pour le Pro Performance. Malgré une différence de puissance, l’autonomie est identique pour les deux versions (513 km en cycle WLTP).

Il existe une version sportive GTX qui se distingue par l’apport d’un second moteur électrique, placé sur l’essieu avant. Cet ID.5 énervé à transmission intégrale développe 220 kW (299 ch) pour un couple de 460 Nm. Comptez 489 km d’autonomie. Enfin, le GTX s’offre une puissance de charge de 150 kW, contre 135 kW pour les deux autres versions, et adopte des jantes alliage de 20 pouces (contre 19 pouces).

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

Question tarif, notre ID.5 Pro Performance de test s’affiche à 54 150 € hors bonus écologique de 2000 €. Sur sa route, le SUV coupé aura fort à faire. Rien qu’au sein de sa famille, on compte l’Audi Q4 Sportback e-tron 40 à 52 900 € et le Skoda Enyaq Coupé, pas encore commercialisé.

Parmi les autres concurrents, citons le Ford Mustang Mach-e (76 kWh) à 56 400 €, le Kia EV6 GT-Line (moteur 168 kW et batterie de 77,4 kWh) ou le Mercedes EQA 250 à 49 900 €.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

Note de la rédaction: 4 sur 5

Ergonomie et design

L’ID.5 Pro Performance est quasiment calqué sur l’ID.4 dont l’empattement est identique, à savoir 2,766 mètres. Face à l’ID.4, l’ID.5 se révèle un poil plus long (+1,5 cm à 4,59 mètres) et plus haut (+0,3 cm à 1,61 mètre).

VOLKSWAGEN ID.5 électrique CALANDRE FACE AVANT

Coupé oblige, l’ID.5 Pro Performance présente des lignes dynamiques avec un côté massif dégagé par la calandre XXL. Pour le reste, du moins jusqu’aux portes arrière, c’est un copier-coller de l’ID.4. On remarque le pavillon de toit fuyant (façon Fastback) qui finit en pente douce sur un hayon doté d’un spoiler et d’un feu-stop. Vue de derrière, cette poupe semble rondouillarde et flatteuse, grâce notamment à l’apport de feux à leds 3D.

L’empattement généreux autorise un habitacle accueillant, notamment aux places arrière où les passagers n’auront aucun mal à caser leurs jambes — merci le plancher plat. L’absence de tunnel de service rend aussi la place du milieu relativement confortable.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

L’accès aux places arrière est un poil malaisé du fait de la découpe du toit, mais rien de rédhibitoire. En effet, le dessin particulièrement creusé du pavillon permet d’offrir une garde au toit satisfaisante pour les plus grands, qui apprécieront également la légère inclinaison due dossier de la banquette.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

Le volume du coffre gagne 6 litres (549 l) par rapport à l’ID.4. Pourtant, cela ne suffit pas à rivaliser avec ce dernier en configuration sièges baissés (1561 litres contre 1574 litres).

L’habitacle de l’ID.5 ne nous est pas inconnu, et pour cause, il est calqué sur celui de l’ID.4. On retrouve un intérieur luxueux composé de sièges imitation cuir et suédine au maintien confortable et une large planche de bord agrémentée de surpiqûres. Malgré une qualité d’assemblage satisfaisante, on ne peut que constater une profusion de plastique ici et là, surtout sur les parties inférieures.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

On ne pourra être que ravi de l’espace offert par cet habitacle, qui dispose notamment d’un large vide-poche et de deux porte-gobelets. On retrouve une recharge à induction et deux ports USB-C (data et recharge), dupliqués (uniquement en recharge) pour les passagers à l’arrière.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

Parmi les choses qui fâchent, on ne sait jamais s’il faut appuyer ou juste faire glisser le doigt sur les touches laquées sensitives du volant multifonction.
Pour le reste, on retrouve le combiné d’instruments numérique de 5,3 pouces (diagonale de 13,46 cm) qui supporte le sélecteur de marche.

Les non-initiés risquent de mettre du temps à apprivoiser l’ergonomie de certaines commandes telles que la climatisation, accessible via des touches de raccourcis sensitives situées sous l’écran central tactile de 12 pouces (diagonale de 25,4 cm). Outre le réglage de la climatisation et du chauffage, ces touches permettent d’éteindre et d’allumer l’écran et de régler le volume de la radio.

Bien entendu, il est également possible de passer directement par l’écran central ou par l’assistant vocal.

Note de la rédaction: 4 sur 5

Confort et équipement

Toutes les versions de l’ID.5 intègrent le même écran central tactile de 12 pouces (diagonale de 25,4 cm), identique à celui de l’ID.4. Il se révèle assez lumineux et réactif, mais également sensible aux traces de doigts.

Comme nous l’évoquions dans la partie “Ergonomie et design”, cet écran surplombe un mince bandeau de touches sensitives. En dessous, des touches donnent accès au mode Parking, à la climatisation, aux feux de détresse, aux aides à la conduite et au choix d’un mode de conduite.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique écran

À l’instar d’un smartphone, l’écran tactile affiche un bouton “Home” aux couleurs du drapeau correspondant à la langue choisie. Il permet de faire défiler plusieurs pages et une série d’icônes liées à des fonctions précises du véhicule (téléphone, radio/médias, navigation, éclairage d’ambiance, son, aides à la conduite…).

Question affichage, il est possible de conserver en évidence un écran principal (par exemple la navigation) ou de le scinder en 2, 4 ou 5 fenêtres pour afficher différentes fonctions. Si l’idée est louable, on aurait souhaité une simplification de la manœuvre. Car l’ergonomie est ici discutable. Il y a trop de sous-menus.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique hud

Il suffit de prendre l’exemple du système tête haute (Head-Up Display ou HUD en anglais) qui nécessite de fouiller dans les menus pour accéder aux réglages. Alors que chez Peugeot — pourtant pas à la pointe de l’infodivertissement — le réglage du HUD s’effectue depuis un panneau de commande située à gauche du volant. C’est nettement plus accessible et au moins on garde les yeux sur la route.
Dans le cas de l’ID.5, et de toute la famille ID, il sera préférable d’effectuer tous les réglages à l’arrêt.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

Tout n’est pas à jeter pour autant, à l’image de l’assistant vocal, “Hey ID” dont les ordres ne s’arrêtent plus aux sempiternels “j’ai chaud” ou “j’ai froid”. Les échanges sont plus conversationnels, sans pour autant aller jusqu’à tenir des débats philosophiques. Cet assistant vocal est capable de reconnaitre qui du conducteur ou de son passager est le donneur d’ordre. Ainsi, il pourra régler la climatisation bi-zone en fonction du pilote ou de son passager.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique CARPLAY

Enfin, l’ID.5 est compatible avec Carplay et Android Auto, le tout en mode sans fil. On attend de voir si la dernière mise à jour d’Apple CarPlay permettant désormais de dialoguer avec le combiné d’instruments sera prise en compte. Cela s’avèrera bien utile lorsque Waze, l’application communautaire de guidage, sera actionnée.

Note de la rédaction: 3 sur 5

Connectivité et application

Le Volkswagen ID.5 Pro Performance s’accompagne de l’application mobile (iOS et Android) WeConnect ID permettant de géolocaliser le véhicule et d’être guidé jusqu’à lui. Elle renseigne sur son état complet et averti en cas d’oubli de verrouillage des portières, des vitres ou de phares allumés.

Volkswagen application mobile WeConnectID ID.5

L’application mobile gratuite WeConnect ID permet d’interagir avec le Volkswagen ID.5.

L’application permet de consulter l’autonomie restante et la capacité de la batterie, mais également de lancer ou d’arrêter la recharge, d’activer ou de préprogrammer la climatisation ou le chauffage.

Le propriétaire pourra également planifier à l’avance un trajet et l’envoyer directement vers le système du véhicule.

La fonction We Charge trouve des stations de recharge tout en vérifiant leur disponibilité en temps réel. À cela, s’ajoutent la puissance de charge ainsi que le fournisseur.

L’application, gratuite pendant 3 ans, affiche une interface simple, sobre et claire.

Note de la rédaction: 4 sur 5

Tenue de route et performances

Le moteur électrique posé sur l’essieu arrière développe 204 ch, alimenté par une batterie (493 kg) d’une capacité utile de 77 kWh, composée de 288 cellules réparties en 12 modules.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

Le couple est annoncé à 310 Nm, tandis que le 0 à 100 km/h est atteint en 8,4 s, contre 6,3 s pour la version GTX. La vitesse maximale est de 160 km/h. Des performances tout juste correctes sur le papier.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique plancher batterie

Sur la route, le centre de gravité bas — stockage des batteries dans le plancher — gomme l’inertie due au poids élevé (2,1 t). le comportement de l’ID.5 est plutôt agréable et sans (mauvaise) surprise. La direction, bien directive, réagit à la moindre sollicitation. Quant au freinage, il se révèle efficace, mais demande de bien appuyer pour chercher de la consistance.

Un mode B, activable depuis le sélecteur de vitesse au volant, permet d’obtenir un freinage régénératif dont on ne peut régler l’intensité.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

Côté amortisseur, on se sent comme sur un tapis volant… tant que le bitume est lisse. La rencontre avec certaines aspérités transforme l’ID.5 en chewing-gum. Le comportement reste sain, mais assez déroutant. À voir si le phénomène reste de mise avec l’option Sport Plus (1300 €) offrant des amortisseurs pilotés et le contrôle dynamique du châssis “DCC”. En tout cas le comportement rappelle celui du Skoda Enyaq Coupé RS, pourtant doté de ladite suspension pilotée…

Une panoplie d’aides à la conduite

À peine commercialisé l’ID.5 est récompensé (4/4 avec la mention “Très bien“) par les experts Euro NCAP pour ses technologies d’aides à la conduite. Ainsi, le Swarm data (ou l’intelligence en essaim) permet à chaque voiture d’être connectée à d’autres via le cloud pour analyser la route en temps réel.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique ADAS

La fonction Travel Assist permet de choisir l’emplacement du véhicule dans sa voie (au centre, plus à droite ou à plus gauche selon les besoins).

VOLKSWAGEN ID.5 électrique dépassement

Parmi les nouvelles aides, on trouve le dépassement automatique. À partir de 90 km/h, il suffit de donner une impulsion vers le bas du clignotant et de garder les mains sur le volant pour permettre à la Volkswagen d’effectuer son changement de voie. Nous avons néanmoins du mal à trouver un réel intérêt à la fonction.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique hud

Autre fonctionnalité améliorée par l’apport du nouveau logiciel 3.1, le système tête haute fait désormais apparaitre les ronds-points, le changement de voie assisté et des informations sur la distance jusqu’à la destination. Quant au combiné d’instruments, il indique le niveau de charge en pourcentage ainsi que la distance restante jusqu’à la destination finale.

Côté purement électrique, le planificateur d’itinéraire calcule automatiquement le nombre d’arrêts aux bornes de recharge selon votre itinéraire choisi. Il s’actualise en temps réel en tenant compte du trafic routier et s’adapte par rapport au niveau de charge souhaité à l’arrivée.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique PARK ASSIST PLUS

Enfin, le Park Assist Plus avec fonction mémoire est la cerise sur le gâteau. Ce système de stationnement automatique est capable d’enregistrer jusqu’à 5 manœuvres de stationnement différentes. Il suffit d’effectuer une seule fois l’exercice et de le mémoriser (comme dans un script informatique) pour que celui-ci soit reproduit à moins de 40 km/h et sur une distance n’excédant pas 50 mètres. Le système s’est révélé efficace lors de notre test.

Mesure du bruit à 50 km/h

Note de la rédaction: 5 sur 5

55 db(A)

Mesure du bruit à 130 km/h

Note de la rédaction: 4 sur 5

67 db(A)

Note de la rédaction: 3 sur 5

Autonomie et recharge

Autonomie mixte WLTP

Note de la rédaction: 3 sur 5

513 KM

Notre Volkswagen ID.5 Pro Performance de test est dotée d’une batterie d’une capacité utile de 77 kWh qui promet une autonomie officielle de 513 km (cycle WLTP) pour une consommation moyenne mixte oscillant entre 17 et 17,8 kWh/100 km (cycle WLTP).

Volkswagen ID.5 bornes de recharge rapide IONITY

C’est l’heure de la recharge rapide pour notre troupeau de Volkswagen ID.5 Pro Performance et GTX.

Durant notre test, nous avons mesuré une autonomie mixte de 431 km, avec une moyenne de 17,8 kWh (17 kWh en ville, 15,7 kWh sur route et 22 kWh sur autoroute).

Charge AC (Max. 11 kW)

Note de la rédaction: 3 sur 5

1.07

Charge DC (Max. 135 kW)

Note de la rédaction: 4 sur 5

11.40

La capacité de puissance de recharge maximale du chargeur embarqué pour prise Type 2 (AC) est de 11 kW, tandis que la capacité de recharge maximale sur prise CSS est passé de 125 à 135 kW — à titre de comparaison, l’ID.5 GTX atteint 150 kW.

Il faudra compter 42 h 45 min pour une charge complète sur prise domestique (1,8 kW AC), 7 h 30 min sur une Wallbox 11 kW, mais 29 minutes pour passer de 5 à 80 % sur une station de charge rapide type Ionity.

VOLKSWAGEN ID.5 électrique

Petite nouveauté avec la fonction “Plug & Charge” qui permet à la borne de recharge de reconnaitre automatiquement le véhicule branché. Nul besoin de sortir une quelconque carte puisque le coût de la charge est directement prélevé sur le compte du client. Il faut au préalable que celui-ci ait souscrit un abonnement à We Charge, le programme de charge signé Volkswagen.

Leave a Reply

Your email address will not be published.