August 14, 2022

À Fleury-les-Aubrais, cet inhabitant of rue Jules-Ferry n’est pas le seoul à s’interroger. nor to It is plaindre after several years of nuisances that he attributes to his restaurant “Au Plein air”, I installed dans un des pavillons de ce quartier résidentiel et dont les clients sont reçus, le soir, dans le jardin.

Plusieurs procès verbaux

after avoir déjà dû baisser le rideau à l’été 2021l’établissement est de nouveau sous le coup d’une mesure de fermeture administrative prize par la municipalité, In raison du “non respect des règles en matière d’accessibilité et de sécurité”, details the mother (PS) of Fleury-les-Aubrais, Carole Canette.

The municipal arrest date of November 2021 may, ces derniers mois, nous n’avons pu que verify that the restaurant continues malgré tout à ouvrir et à recevoir ses clients

Alors the municipal police – et la nationale de temps à autre –, are regularly requested in order to verify various nuisances and dresser des procès verbaux.

Stationnement anarchique, vente de boissons alcoolisées, bruit… “Moult contraventions ont été dressedées ces derniers mois, on essaie d’en avoir le más possible afin de montrer l’ampleur de ce que subit quotidiennement le voisinage”, confides Carole Canette, who considers être allée “au bout” de ce qu’ elle pouvait engager.

Two voleurs de pots catalytiques pris en flagrant délit par les policiers à Fleury-les-Aubrais

Des nuisances “tenable”

“J’ai prévenu la préfecture en mars 2022, ai écrit un courrier au procureur de la République en avril… La gérante est convoquée devant la justice en octobre 2022. Pour les riverains, c’est sûr, ça fait loin. Cela mean whatils vont devoir encore passer tout un été à supporter des nuisances Qui, au quotidien, sont effectivement intenables.”

The manager of the restaurant, from son côté, recognized effectivement ouvrir le soir, malgré la mesure de fermeture administrative.

The manager parle d’une “ambiance conviviale”

She explained avoir mené tous les travaux (gaz, electricity…) which are available and demanded to respect the security and accessibility regulations. She explained that she received her clients “in the garden of her”, without music or bruit, but in a “convivial atmosphere”. Quant au stationnement… “Peut-être qu’une solution peut être trouvée avec la mairie pour que des places soient aménagées?”

“Dans tous les cas, je travaille, car, financièrement, je ne peux pas me permettre d’arrêter.”

SB

Leave a Reply

Your email address will not be published.