August 14, 2022

the essential
Les cabinets d’audit ayant I examined the organization du groupe d’Ehpad privés Orpea confirment des “dysfonctionnements” et des “comportements fautifs” notamment dans son usage des fonds publics.

Le groupe Orpea, dans la tourmente depuis la sortie d’un livre-enquête, a rendu public mercredi los definitive conclusions d’an external audit confirming des “fautif behaviors” et des “dysfonctionnements”, notamment dans son usage des fonds publics.

“The publication of the conclusions of the mission d’evaluation externale s’inscribed dans la démarche de totale transparence” d’Orpea “en réponse aux allégations avancées contre le groupe”, indicates the president-directeur général Philippe Charrier, quoted in a communiqué. “Sil montre que certaines de ces allégaciones ne sont pas avérées, il confirme aussi des dysfonctionnements et des behaviors fautifs pour lesquels nous présentons, une nouvelle fois, à toutes nos prenantes no plus sincere excuses”.

The cabinets Grant Thornton et Alvarez & Marsal, mandated by Orpea in February, ont notamment “confirmed” a “pratique of fin d’année remittances (RFA) with certain fournisseurs importants de produits financés par les endowments publiques non communiquées aux autorités comme cela is prevu”.

Excess allocations

Le livre de Victor Castanet, Les Fossoyeurs, avait accusé Orpea de facturer avec des dotations d’argent publics des prestations à des fournisseurs, qui en restituaient une partie au groupe. The independent audits ont confirmed également “une pratique” aiming at “maximizing the consumption of the endowment attributed by the authorities aux Ehpad pour les dispositifs Médicaux”, via “the billing by a fournisseur de services dont réalité n’a pas pu être verifiée “, poursuit I informed him.

Ils ont estaté “l’existence d’excédents dans les dotations reçues des autorités dont le traitement comptable a pu contribuer au résultat du groupe”. Orpea affirms avoir pris des mesures dans “l’objectif d’éradiquer les pratiques identifiées plus haut, lorsqu’elles existient encore”. Grant Thornton et Alvarez & Marsal “ont identifié des rémunérations versées (…) à des tiers apporteurs d’affaires dont les montants très éleves interrogent”. Certaines de ces rémunérations “figurent déjà, parmi d’autres opérations, dans la plainte déposée par Orpea le 21 avril 2022 auprès du Procureur de la République de Nanterre”, indicate the group.

“Disciplinary procedures in court”

Cette plainte concerne des faits ayant trait à “des partenariats capitalistiques”, notamment à l’occasion de rachats à l’étranger, certaines opérations suscitant “des interrogations et ne permett(a)nt pas toujours d’identifier avec évidence leur rationalité économique” . Elle vise aussi “d’autres opérations économiques, en France ou à l’étranger”, qui “ont pu avoir pour effet ou pour objet de favoriser indûment des tiers, notamment des salariés et/ou anciens salariés, ou des sociétés dans lesquelles des salaries et/ou old salaries du Groupe auraient pu avoir un intérêt”.

Assuring that prejudices rise are “non-significant à l’échelle du groupe”, Orpea affirms that “des disciplinaires procédures sont en cours” et “des licenciements et des mises à pied ont d’ores et déjà été réalisés”. The publication of the report intervenes in the presence of the Orpea et ses regional directions ont été perquisitionnés mercredi dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de maltraitance des résidents et d’infractions financiers.

Leave a Reply

Your email address will not be published.