August 7, 2022

C’est l’un des composants essentiels des batteries électriques pour lesquels tout le sector bataille en raison des difficultés d’approvisionnement de ces derniers mois: le cobalt. To alleviate the problem, Renault announced this Friday the 1st of June avoir signed a contract for the appropriation of the mining company with the groupe Marocain Managem Group.

If the amount is not known, the contract will provide for the release of 5,000 tonnes of cobalt sulfate for a year September, starting in 2025. The production will be from cobalt minerals to “bas carbone”, thanks à l’utilisation of 80% d’energy d’origine éolienne more également via the revaluation of the materials of batteries at the end of Fri. The agreement allows a notamment to Renault d’atteindre are objectif de baisse de l’empreinte carbone de ses batteries, set at 20% by 2025 and 35% by 2030 for rapport by 2020.

Le groupe français s’assure « also an approvisionnement plus proche de nore écosystème de manufacture de batteries électriques en Europe et à bas carbone », I congratulate the Director of Chats at the Renault-Nissan Alliance, Gianluca De Ficchy.

According to the agreement, new investors complete the investments of Renault in Morocco, which will pay a total of 2.5 billion euros in 2025, for a total goal of 3 billion euros.

An electric pole in the cartons

Renault, who has accelerated the electrification of the range, worked in parallel after February to the creation of a dedicated entity, apart from its thermal activities, « in order to reinforce the efficiency and operational performance ». Un choix déjà fait par certains de ses concurrentes, à l’image de Volvo et sa branche dédiée Polestar ou encore Ford et ses ses électriques rassemblées sous l’appellation “Model e”.

The electrical pole of Renault devrait is located in France when the thermal pole will be installed abroad. Chacun will earn 10,000 salaries over the course of 2023, so it has been five years since it is effective at the world level, as indicated by my group.

Renault veut filialiser ses activités électriques pour mieux les valoriser in Bourse

The autonomous entity “Electric Vehicles and Software” includes the French engineering activities (a part of the Technocentre de Guyancourt, the Renault Software Lab, the site of Lardy (Essonne) and other sites of education in Ile-de -France), d’industrie (les trois usines de son ElectriCity alinsi que celle de Cléon, dans le nord), alinsi que les fonctions support liées à ces activités.

Une autre entité rassemblerait ses activités et ses technologies de moteurs et transmissions thermiques et hybrides basées hors de France, avec ses usines de moteurs espagnoles, portugaise, turque, roumaine, brésilienne, chilienne, also des centers de recherche en Espagne, Roumanie, Turquie et au Brasil.

The mark au losange devrait presents the conclusions of the reflections of the investors in the automne 2022.

Bataille de métaux

The builders of the world are free in all cases of a fierce competition in order to secure leurs approvisionnements in rare metals necessary for the manufacture of batteries and the transition to the electricity of the range of vehicles. The American constructor of electrical voitures Tesla, for example, signed a mega-contract for the nickel of Nouvelle-Calédonie.

In October dernier, Renault avait lui-me annoncé un contrat d’approvisionnement en nickel avec le groupe finlandais Terrafame, après un autor contrat, pour le lithium cette fois, avec l’allemand Vulcan Energy.

Néanmoins, l’Union européenne risque d’être confrontée à des problèmes d’approvisionnement en métaux dès 2030. Les pays misent en effet sur ces matières pour replace les hydrocarbones et ateindre la neutralité carbone en 2050. Ce qui induit une considerable augmentation des besoins .

Les chercheurs de l’université KU Leuven, pour Eurométaux, l’association européenne des producteurs de métaux, ont fait les calculs en base sur les plans industriels prévus sur le continent. Even so, the EU will reach a peak, in 2050, of 800,000 tonnes of lithium, soit 35 more than 20 years. C’est deux fois plus pour le nickel. Quant au cobalt, the estimations tablent sur +330%, +33% for aluminium, +35% for leather, +45% for silicium, from +10 to 15% for zinc.

“The Bonne Nouvelle” After the chercheurs, it is that by 2050, 40 to 75% of the kisses pourraient être couverts par le recyclage, if Europe invests rapidly dans les infrastructures, relieves the obligatory recyclage taxes and attacks on the goulets of ‘estrangement to come. More dans l’intervalle, elle «s’expose à des manques critics sur les 15 prochaines années faute de plus grande quantités de métaux pour accompagner los débuts de son système énergétique decarboné», soulignent-ils.

Today, the EU depends on imports for the essentials of metals, for example of the Russie for aluminium, nickel or copper. Ces dix prochaines années, Chine et Indonésie vont dominer le boom des capacités de raffinage des métaux pour batteries, souligne le rapport, which recommends that l’Europe lie à des responsible fournisseurs, in matière sociale et environnementale.

(With AFP)