August 14, 2022

Le NFT du premier tweet de l’histoire ne vaut presque plus rien. Plus d’un an après sa création, le token non fongible est valorisé autour des 30 dollars. Comme la plupart des NFT, le tweet de Jack Dorsey souffre de l’effondrement du marché des cryptomonnaies.

Le token non fongible (NFT) du premier tweet de l’histoire a perdu une grande partie de sa valeur. Comme on peut le voir sur OpenSea, l’une des plus importantes plateformes de vente du secteur, l’œuvre numérique est boudée par les investisseurs. L’enchère la plus élevée est de 0,0166 Ether (ETH), soit approximativement 29 dollars.

Pour rappel, Jack Dorsey, fondateur de Twitter, a vendu le NFT de son premier tweet en mars 2021 pour la somme de 2,9 millions de dollars. L’actif a été acheté par Sina Estavi, PDG de Bridge Oracle, une société de cryptomonnaie, au terme d’une vente aux enchères. L’acheteur assurait alors que « les gens ne vont réaliser que dans quelques années quelle est la vraie valeur de ce tweet, comme avec la Joconde ».

Le marché des NFT est en berne

L’entrepreneur iranien a pourtant décidé de mettre en vente le token non fongible en avril dernier, seulement un an après l’achat. Il a fixé le prix de départ de l’enchère à 48 millions de dollars, espérant visiblement dégager d’importants bénéfices.

Malheureusement pour Sina Estavi, les acheteurs ne se sont pas bousculés pour mettre la main sur le tweet. Les enchères se sont rapidement stabilisées à une centaine de dollars, loin du prix d’achat. Interrogé par CoinDesk, Sina Estavi précise qu’il ne vendra pas son bien coûte que coûte : « la date limite que j’ai fixée est terminée, mais si je reçois une bonne offre, je pourrais l’accepter, je ne le vendrai peut-être jamais ».

Le NFT du premier tweet souffre de la baisse de l’ensemble du marché des œuvres numériques certifiées sur la blockchain. Ces dernières semaines, les collections les plus populaires de l’écosystème, comme Mutant Ape Yacht Club (MAYC) et Bored Ape Yacht Club (BAYC), ont enregistré une forte baisse des transactions.

Le secteur des NFT réagit tout simplement à la baisse du marché des cryptomonnaies. Depuis début mai, la plupart des devises numériques sont dans le rouge. L’effondrement du stablecoin UST de Terra a précipité l’écosystème dans une nouvelle phase baissière. Le Bitcoin vivote actuellement autour des 30 000 dollars, loin des sommets enregistrés l’année dernière. De son côté, l’Ether est repassé sous la barre des 2000 dollars.

Privés d’une partie de leurs liquidités, les acheteurs se désintéressent du marché des NFT, malgré la profusion de nouvelles collections. Dans ce marché en berne, des tokens non fongibles très valorisés déprécient rapidement. C’est notamment le cas des 10 000 NFT qui représentent le tableau Le Baiser de Gustav Klimt (1862-1918). Mis en vente autour des 1850 euros, ils se négocient désormais sous les 300 euros.

Malgré la baisse, le cabinet Marketsandmarkets s’attend à ce que le marché des NFT continue de croître dans les années à venir. Dans une étude, les analystes estiment que le secteur des oeuvres numériques blockchain représentera 13,6 milliards de dollars en 2027.

Source :

Coindesk

Leave a Reply

Your email address will not be published.