August 8, 2022

Au sein de la zone euro, l’inflation fait le grand écart. The hausse des prix in Estonia atteint 22% in June, according to the published chiffres vendredi 1er July according to Eurostat, soit three more than the 6.5% recorded in France. La Belgique, although frontalière de l’Hexagone, a vu ses prix augmenter de 10.5%, l’Espagne de 10%, alors que l’Allemagne n’affiche que 8.5% de hausse, soit un niveau proche de the moyenne of l’union monétaire. Comment explainer of tels écarts, déjà observés lors de la crise financier de 2008?

Lire also: Article reserved for our subscription In France, l’inflation alimentarire franchit le seuil des 5% en juin

The first raison is particularly valid for France and it has aux mesures budgétaires prizes for the government to limit the impact of the valse des étiquettes sur le pouvoir d’achat. Le bouclier énergétique et la remise de 18 centimes sur les carburants ont ainsi permis de minorer de deux points la hausse des prix dans l’Hexagone.

Cette dispersion de taux d’inflation en Europe also reflète the differences in the modes of consumption des ménages, in addition to the poids de l’energie et de l’alimentación dans leur budget. L’Insee s’est ainsi prêtée à un exercice théorique : il a appliqué la structure de la consommation française à chacun des autres pays membres. As a result, if the Spanish contain a portfolio of goods and services, identify our own, for example, the inflation issue among our deux countries will be plus bas d’un tiers, car le poids des carburants est plus lourd dans le budget des Espagnols.

Bouclier tariff in France

The current inflation stemming from a large part of energy prices, the mode of fixation of gas and electricity tariffs also explains the differences between countries. In France, it is also that the contribution of the electricity to the flambée des prix is ​​the most reliable, du fait de la mise en place du bouclier tariffaire à l’automne 2021. In Spain, the local system of « tarification dynamique » rend the price of consommation beaucoup plus dependents on the fluctuations of the price of production. The situation is radically different in Germany, où les distributeurs d’energie ne révisent les tarifs que une fois para an.

Lire aussi l’entretien: Article reserved for our subscription « The inflation is the most regressive possible »

D’une manière générale, rappelle Julien Marcilly, economist at chef chez Global Sovereign Advisory, « the façon dont la concurrence joue dans les différents secteurs d’activité » et le poids des services – plus ou moins confrontés à la concurrence internationale – dans l’économie expliquent que les prix n’évoluent pas partout au même rythme en Europe.

Finally, according to M. Marcilly, the situation du marché du travail n’est pas totally étrangère au rythme d’inflation I verified. In Belgium or aux Pays-Bas, or the level of emplois vacants atteint a plus haut historique, l’inflation is more elevée than in France or Italy, with the pressure pour des hausses de salaires y est plus forte. Quant aux pays baltes, leur situation particular, avec un level d’inflation that frôle ou despasse les 20%, s’explique en partie par leur stade de développement économique. « La croissance économique y est plus forte qu’ailleurs : les salaires y augmentent donc plus vite, comme l’inflation »souligne-t-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published.