August 8, 2022

Month chères impertinent, chers impertinent,

Je ne m’en lasse pas.

Hier je vous parlais de Janet Yellen l’actuelle secrétaire au Trésor aux États-Unis et qui était avant the president of the FED la banque centrale américaine. Janet Yellen a été forceée, par les faits qui sont têtus, de faire une declaration dans laquelle elle s’excusait de ses erreurs d’appréciation notamment sur l’inflation que était tout sauf transitoire, understand «temporaire».

Lorsque j’annonçais une durable d’inflation forte, c’est tout juste si l’on ne vous taxait pas de complotiste monétaire. Je sais ils n’ont pas encore I invented the monétaire plot, but I suis à peu près certain qu’ils finront par accuser certains détenteurs de crypto monnaies par exemple de monétaires plotistes.

Et pourtant l’inflation est là.

Bel et well present.

Alors hier c’était au tour de la Banque mondiale de rendre compte que le ciel venait de lui tomber sur la tête.

Pas de mea culpa plus de nouvelles prévisions, ce qui reient au même sauf que l’on oublie au passage de dire que les prévisions de ces institutions sont toutes aussi nulles les unes que les autres.

C’est un peu comme si les services météo France ne prévoyaient que du beau temps.

Jamais de pluie

Il ne faut jamais prévoir de mauvaises nouvelles.

Alors ces institutions ne font que de «bonnes prévisions», ce qui est aussi stupide que de n’en faire que des mauvaises d’ailleurs.

Tout le monde sait bien que finalement, la vie, c’est de la pluie et du beau temps. Des nuages, parfois de gros orages, et qu’apres viennent les rayons de soleil salvateurs.

Il en va de même pour l’économie.

Mais il est interdit de le dire car annoncer de mauvaises nouvelles c’est parfois déclencher des phénomènes auto-réalisateurs.

Voici ce que nous raconte la Banque mondiale. Source La Tribune ici.

La banque mondiale s’attend à «a prolongée périodee de croissance faible et d’inflation elevée»

« Conséquences of the invasion of the Ukraine by Russia and the losses caused by the Covid-19 pandemic, the Washington institution has dark economic perspectives. In a report published on Tuesday, the economists of the World Bank reviewed the low rate of the global croissance forecast for 2022 and alerted to the récession that threatens the name of the country.

The world economic outlook is gloomy. The Banque mondiale announced Mardi avoir réduit sa prévision de croissance mondiale pour cette année of 1.2 point de pourcentage, à 2.9%.

Inflation, croissance nulle et plein-emploi: welcome to the stagflation 2.0

The causes of cette faible croissance de l’activité économique are multiple. Cette dernière souffre à la fois de la guerre, des récents confinements en China, des tensions dans les chains d’approvisionnement et du risque de «stagflation», une situation combining croissance faible et inflation forte que le monde n’a plus connue depuis les Années 1970, according to the president of the Banque Mondiale, David Malpass.

“Le risque de stagflation est aujourd’hui considérable”, at-il écrit dans l’introduction du rapport. « A contained croissance will probably endure jusqu’à the end of the decade in raison de la faiblesse des investissements dans la majeure partie du monde. »

«Avec une inflation que évolue actuellement à son plus haut niveau depuis plusieurs décennies dans de nombreux pays et une offer que devrait croître lementement, il ya un risque de voir l’inflation rester plus elevée plus longtemps», at-il jouté».

Une croissance faible jusqu’à la fin de la décennie.

Je n’ose à peine vous dire que nous ne sommes qu’en 2022 ce qui, vous en conviendrez, n’est que le debut de la décennie ! Il nous reste tout de même 8 ans à tirer!

Similarities and differences with the années 70

«Au total, la croissance mondiale devrait diminuer de 2.7 pourcentage pourcentage sur la période 2021-2024, soit plus de deux fois la décélération rise between 1976 et 1979, précise-t-il. The report of the Banque mondiale rappelle aussi que les hausses de taux d’intérêt decided at the end of the year 1970 pour juguler l’inflation avaient été à l’origine de la récession globale de 1982 et d’une serie de crises financières dans des emerging countries and development.

If the current situation presents similarities over time, it also offers important differences, including the vigueur of the American dollar and the relatively more feasible oil prices, even as the globally more solid bilans of large financial institutions.

At the moment où j’écris ces lignes, je contemplate le prix du barrel de pétrole à plus 122 dollars le bin d’or noir, alors qu’en plus le dollar est en hausse ce qui fait pour nous autres Européens du pétrole de plus in plus cher in… euros!

More the Banque mondiale finds that the oil is not there as well as that of the années 70! Bien sûr, et moi, je m’appelle Gertrude !

An idea of ​​a great program for the World Bank.

« Pour réduire les risques, together with the Banque mondiale, les autorités politiques et économiques doivent coordonner l’aide à l’Ukraine, contrar la hausse des prix des hydrocarbones et des produits alimentarires, amplify l’allègement des dettes publiques, reinforce la lutte contra le COVID-19 et accelerater la transition vers une économie «bas carbone», by David Malpass. The director of the World Bank also urges to avoid commercial restrictions, and recommends at the same time to modify budgetary, monetary, climatic and endettement policies (…) “to remedy the inappropriate affectation of capitals” and lutter against them inégalites’.

Hahahahahahah Yaka Faucon raconter des carabistouilles énormes!

The economic aid contributed to the Ukraine has no effect on inflation or on the world economy. If they once aider il faut aider à faire la paix et lever les sanctions contre la Russie. Si nous ne le faisons pas alors les effets vont perdurer. Vous pouvez ne pas le faire, mais il faut dire ce cela implies.

Il faut aussi «contrer la hausse des hydrocarbons»… et comment les vedettes ? Et well in mettant an embargo sur le pétrole russe! Ha, suis-je bête! C’est sûr, ça va marcher.

Et puis vous savez quoi? «On va amplifier l’allègement des dettes publiques»! Hahahahahahahaha, allez, je vous regarde. Between the shots of fiscal rentrées, the dettes déjà accumulées, et la hausse des taux, I thought that they are going well to rigler.

D’ailleurs le grand mamamouchi de la Banque centrale dispose d’un level competition en mamamoucherie.

I recommend “In times of modifying budgetary, monetary, climatic and endettement policies (…)” to remedy the inappropriate affectation of capitals “and lutter against inégalités”.

Hahahahahahaha…

Ben oui, moi je voudrais que tout le monde y soit, riche, beau et gentil. Surtout gentile, it seems that les méchants, vraiment, c’est pas bien, et les inégalités, c’est poop.

Vous l’aurez compris, le chef de la Banque mondiale vous informe au plus haut niveau et vous dit…. laugh.

Strictly laugh.

C’est du vide intersideral.

Alors moi je vais vous dire ce qu’il va se passer.

L’inflation will continue because the causes are toujours là. The war is over, the sanctions are over and the Chinese are not content. Le Covid est là et revient pour la 7ème vague ou la 6ème je ne compte plus. Maintenant nous avons même la variole du singe dans tous les pays que n’ont pas de singe mais sont membres de l’Otan.

The oil will continue to mount.

Les taux vont continuer de monter.

Les dettes seront de plus en plus difficiles à payer.

The récession of plus en plus forte, car si l’on indexe les retraites de ceux qui ne travaillent pas, on refuse d’augmenter les salaires de ceux qui bossent.

Les deficits vont donc augmenter.

Au bout du compte parce que nous faisons n’importe quoi, nous obtiendrons une sublime crise monétaire que sera l’aboutissement d’une vingtaine d’années de absurd economic policies.

An effondrement c’est un processus et c’est lent au départ, long pendant sa phase de gestation, puis cela s’accélère lorsque l’on atteint certains effets de seuil, puis cela devient irréversible.

Nous connaissons la fin. Moins give them. Alors mettez ce temps à profit pour constructore ou développer votre résilience. C’est important mes amis.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Get ready!

Charles SANNAT

« Insolentiae » means « impertinence » in Latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

You may also subscribe to my monthly letter « STRATEGIES » that you allow aller plus loin et dans laquelle je partage avec you concrete solutions met in œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

“A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inevitables les révolutions violentes” (JFK)

« Ceci is a ‘presslib’ article, c’est-à-dire free of reproduction in whole or in part à condition that I present it in line so it reproduces à sa suite. Insolentiae.com is the site on which Charles Sannat expresses himself quotidiennement et free un decryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Thank you for visiting my site. You can subscribe for free to the letter of information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.