August 14, 2022

La marque de voiture de luxe Ferrari pourra-t-elle continue to sell the bolides with a thermal motor after 2035? The question to the European Parlement, mercredi 8 juin, lors du vote sur l’interdiction de la vente de voitures neuves dotées de moteur à essence, diesel ou hybride d’ici 2035. Si cette règle générale a été adoptée (de justesse) par les eurodéputés, an amendement laisse la porte ouverte à des exceptions.

In cause, theamendement dit “Ferrari” (document in PDF) who prevoit that the requirements of reduction of emission by all the builders present on the march of the European Union doivent être harmonisées, “Sauf pour les constructors que representent moins de 1 000 véhicules neufs immatriculés au cours d’une année civile”. Des derogations peuvent aussi être déposées jusqu’au 1er janvier 2036 pour “The builders who represent between 1,000 and 10,000 newly immatriculés particulières voitures au cours d’une année civile”.

Concretely, the actual constructors who produce relatively little of vehicles for a pourraient donc continue to manufacture de voitures à essence, diesel or hybrides without limitation of temps. Cela pourrait concerner des Marques de luxe telles that Bugatti. De leur côté, les constructors who produced between 1,000 and 10,000 voitures para an ne seraient pas soumis à progressive reduction of the sale of thermal vehicles in 2030 after the total interdiction of the sale of ces motorisations in 2035. In return, ces constructors, like Ferrari or Lamborghini, developed well and plier one an later, on January 1, 2036.

Derrière cet amendement cache notamment le lobbying d’eurodéputés italiens, soucieux de protéger les fleurons transalpins de l’automobile. Dès septembre 2021, le gouvernement italien poussait en ce sens auprès de la Commission européenne. “Ces voitures nécessitent des technologies très spécifiques et des batteries de haute performance pour opérer cette transition”justified by the Minister of the Ecological Transition, Roberto Cingolani, former non-executive member of the Ferrari Administration Council, auprès de la chaîne Bloomberg (in English).

Finally, the Ferrari amendment to this I adopted mercredi avec les voix des eurodeputés d’extrême droite, de droite et une partie des deputés de center-droit et socialistes. De quoi faire réagir l’opposition de gauche et écologiste. “C’est le symbole de l’injustice sociale et climatique”cingle par exemple Marie Toussaint, eurodéputée d’Europe Ecologie-Les Verts, auprès de franceinfo.

Subtract that cette réglementation n’est pas encore adopted. The prochaine étape is jouera devant le Conseil des ministres de l’Union européenne. The Eurodeputes doivent agreed to negotiate with the member States in order to obtain an agreement. “The ball is dans le camp du gouvernement français, note l’eurodéputée écologiste Karima Delli à franceinfo. J’appelle la France à correger le tir pour que cette législation soit plus ferme.” Les constructeurs de luxe n’ont pas encore gagné leur bras de fer avec l’Europe.

Leave a Reply

Your email address will not be published.