August 8, 2022

Les DRH n’ont pas chômé au deuxième quarter. The private sector registered 102,500 creations nettes d’emplois between the end of March and the end of June 2022, selon The provisional estimate of the published Insee I will sell C’est mieux que la petite hausse du premier quarter 2022, with 69,500 emplois en plus.

A chiffre que étonne et interrogates the experts, compte tenu d’a delicate economic context. “On s’attendait plutôt à un léger slowness”, declared Sylvain Larrieu, chef of the Synthèses et conjonctures division du marché du travail de l’Insee. « Comment on Crée autant d’emplois avec aussi peu de croissance ? », questioned by Mathieu Plane, economist at the Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Il y voit une “disconnection between the macro-economic environment and the dynamisme of the marché du travail”.

Boom des emplois dans l’hôtellerie-restoration

The emploi privé dépasse are niveau d’avant-crise, end 2019, with 754,200 emplois en plus (+3.8%). An explanatory fact about the loss of the flambée des coûts de l’énergie, l’augmentation des taux d’emprunt et la pénurie de certaines matières premières? Sylvain Larrieu cites le retour en masse des touristes étrangers en France lors des vacances scolaires. « L’emploi dans l’hôtellerie-restoration explain une bonne partie de la hausse».

The tertiaire marchand affiche still has a share of 0.8% of the number of supplementary employees (+97,300 employees), as well as a share of 77,300 employees in the first quarter (+0.6%). “Ce dynamisme explain l’essentiel de la hausse totale de l’emploi salarié deprivé”, notes l’Insee.

Two envisageable scenarios

Autre raison advanced by Mathieu Plane, « les entreprises source de la rétention d’emplois grâce aux aides à l’embauche, et cherchent à récupérer des gains ailleurs». Several options are designed for the suite: «a strong croissance, accompanied by a return of gains in productivity, or a croissance that remains molle et s’accompagnera d’une destruction d’emplois», according to Mathieu Plane.

Dans le détail, l’interim, boussole de l’emploi, poursuit sa baisse amorcée au first quarter 2022. Alors qu’il connaissait une forte hausse au sort du confinement du printemps 2020, il recule de 2.1% au deuxième quarter 2022 (-17,400). “The intérimaires ont été très utilisés end 2021 to replace the absent salaries”, reports Sylvain Larrieu.

Hors intérim, all other sectors are stabilized. Industrial employment increased slightly after the creation of 3,100 employees (+0.1%). The construction sector is stable, with a level of private wage employment identified at the start of the year 2022. In short, private wage employment in the tertiary non-marginal increase plus nettement, of 0.7% (+19,500 emplois).

Leave a Reply

Your email address will not be published.