August 8, 2022

« Beaucoup des hausses demandées sont des hausses d’anticipation, voire de speculation. » Le mot est laché. Michel-Edouard Leclercchairman of the strategic committee of the centers du même nom, in the estimation au micro de BFMTV et RMC that “the moitié des hausses de prix” demanded by the agro-food industries “are not transparent and are suspects”. « J’aimerais bien que les deputés (…) ouvrent une commission d’enquête sur les origines de the inflationsur ce qui se passe sur le front des prix depuis les transports jusqu’aux consommateurs », at-il appelé.

Devant la flambée des coûts de production liés au redémarrage de l’économie post-Covid-19 ainsi qu’à la war in Ukraine, le gouvernement avait appelé mi-mars distributeurs et industriels de l’agroalimentaire à se remettre autor de la table pour revoir les contrats tout juste signés le 1er mars à l’issue des négociations commerciales. These contracts fix the price of certain products that were sold annually in large surfaces and the first round of negotiations available about a current increase of 3% of the prices invoiced by the industries and distributors.

Benefices des multinationales de transports pointés du doigt

Or, estimate aujourd’hui Michel-Edouard Leclerc, ces renégociations ont « donné la prime à la surenchère ». “When a fournisseur arrives with his invoices, on lui he demands transparency. I understand that the petites entreprises (soient fortement affectedées par) le prix du verre, de l’aluminium », at-il assuré. « Pour les plus petits que nous, on a du discernement et on (accepte) leurs hausses » de prix.

On the contrary, it was stigmatized “the big international companies” who are arriving “with the transport bills in augmentation of 15, 20, 30%, notamment the prix des containers which increased from 30% ». Ce, alors que «les sociétés de transport sortent des bénéfices par milliards l’année dernière», at-il dit he. Autre exemple, les “manufacturers of products based on chocolate or of cocoa that called on the Ukraine for an increase of 15% of the tariff on the bars of chocolate or the confectionery… », at-il ajouté.

La gauche enthousiaste

“Excellent suggestion”, to réagi le deputé PS et premier secretaire du socialist party Olivier Faure tweeted, ironically: «(precision utile pour sa bonne réputation, il n’est pas Nupes)». The president of the PS group at the National Assembly Boris Vallaud said “it is important that an entrepreneurial chef design it”. « Ces hausses de prix ne sont pas tenables, il faut transparency et action. Cette demande d’une commission d’enquete parlementaire doit être regardée. Le gouvernement at-il saisi les autorités de la concurrence? », at-il also demanded dans a tweet.

Pour la députée LFI Clementine Autain, « the increase in inflation is directly corrélée aux immenses sommes données aux grands groupes sans aucune contrapartie ». “Excellent idea that cette commission d’enquête, nous avons besoin de savoir”, at-elle ajouté.

Leave a Reply

Your email address will not be published.