August 14, 2022

Due to the strong inflation currently known to the Hexagone, the governor of the Banque de France announced on March 31 a “house” of the annual remuneration for placement. Une première revalorisation avait déjà été opérée en février.

In quelques mots, François Villeroy de Galhau, a fait connaître une information favorable to aux épargnants. « Il faut s’attendre à une nouvelle hausse du taux du Livret A au 1er août prochain », to the governor of the Banque de France during the presentation of the annual report of the Prudential Control and Resolution Authority (ACPR).

François Villeroy de Galhau pointed out that the transmission to the government of a proposal from the hausse funded on the defining levels of inflation in the title of June, who doivent être connus à la mi-Juillet, report The echoes.

The Banque de France provides consultative advice concerning the evolution of income, which is directed by the Ministry of the Economy and Finance.

Au moins « 1.9 % or 2 % »

Compte tenu du resumption d’inflation, the economists s’attendent to a hausse du taux du Livret A et du Livret développement durable et solidaire (LDDS), at 1% after the 1st February. In May, the price of consumption increased by 5.2% over the year, according to a provisional estimate by the Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), dans une quete porue le 31 mai.

The calculation of tax rates du Livret A rests on a complex formula, expected by an arrest of June 27, 2021, including the level of inflation and interbank tax rates at the euro zone term. The level of inflation pris en compte est materialisé par «les prix à la consommation, hors tabac, de l’ensemble des ménages» établi par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), according to a arrested du 27 January 2021.

“The strict application of the formula about irait at a rate of 1.9% or 2%”, souligne Philippe Crevel. Pour l’économiste, le gouvernement n’ira pas au-delà.

Also read:
Livret A, LDDS, LEP… Quels placements privilégier ?

Erosion of the épargne et du pouvoir d’achat

Le gouvernement doit en effet répondre à multiple contradictory demands. Celles des épargnants électeurs, qui subissent una érosion de leurs économies et de leur pouvoir d’achat. Celles des banques : une hausse de la rémunération du Livret A et du LDDS renchérit leurs coûts. Celles enfin des acteurs des logements sociaux et des collectivités territoriales, les prêts accordés par la Caisse des dépôts et consignations (CDC) pour la construction de logements sociaux et le renouvellement urbain étant indexés sur le taux du Livret A.

Fixed at 0.5% after February 1, 2020, the levy of Livret A and the LDDS avait crû à 1% in February dernier following a proposal by the gouverneur of the Banque de France. The strict application of the formula de calcul aurait dû aboutir à l’entrée en vigueur d’un taux de 0.8%. Le gouvernement avait accordé un geste aux épargnants.

Payment is subject to change to compter des 1er février, 1er mai, le 1er août et 1st october.

Leave a Reply

Your email address will not be published.