August 8, 2022

Baisser les prix des voitures et multiplier les terminals de recharge: ça ne suffira pas pour inciter les consommateurs à acheter des véhicules électriques. Il va aussi fallair agir sur leur motivation et leur psychologie nous disent des chercheurs suisses.

Ces chercheurs de l’université de Genève ont interrogated 2,000 automobilistes d’horizons et d’âges différents aux États-Unis et en Allemagne. Ils ont réalisé that certains freins à l’achat de véhicule se trouvaient tout simply dans la tête des automobilistes. Leur étude montre que l’un principaux cognitive biases Dans l’achat d’un voiture, autrement dit, l’un des schémas de Pense qui parait rationnel, mais qui ne l’est pas.

C’est ainsi l’analyse que l’on fait de l’autonomie de la voiture par rapport à ses besoins. Cette équipe a calculated that the consumer sous-estimate systématiquement of 30% l’autonomie de la batterie to report on their kisses réels for report on the réalité of their trajets et des kilomètres parcourus au quotidien. The automobiliste font un blocage psychological sur l’achat d’une voiture qui a moins de 300 km d’autonomie, when, in reality, 90% of the suits peuvent se faire avec une voiture ayant 200 km d’autonomie. Augmenter without ceasing the tail of the batteries is not the most important element to accelerate the transition versus the electrical transport disent les chercheurs. In fact, apart from the multiplication of the recharge terminals, it is evident that he informs the consumer and agir sur ce frein psychologique.

Les études montrent qu’il already aussi in France un frein psychologique à acheter une voiture ayant minutes of 400 or 500 km of autonomy, explain Cécile Goubet Déléguée Générale de l’Avere-France, l’Association nationale pour le développement de la voiture électrique. Chez nous aussi, le consommateur a tendency to exagérer le kilometrage parcouru au quotidien. And with the help of the power that obviously remains an important element, the lack of autonomy or recharge terminal remains the main problem. Et pourtant des progresses ont été faits. S’il est vrai que la France n’a pas atteint comme prévu l’objectif 100,000 terminals pour 2022, with plus 60,000 points of recharge ouverts au public en France, nous faisons partie des trois pays européens les mieux equipés, derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni.

On peut rappeler quelques chiffres sur l’empreinte carbone d’un vehicule electrique par rapport à un véhicule thermal. Example : the electric power allows to reduce the CO2 emissions of more than 70% to reduce a thermal vehicle on the ensemble of their cycle of Friday, according to the chiffre of theAgence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (l’Ademe). Pour schématiser : selon une étude du cabinet de conseil carbon 4, in France, une citadine toute électrique a une empreinte carbone trois fois moindre que son homologue thermique sur son cycle de vie. Pour les Berlines, c’est deux fois moins.

Leave a Reply

Your email address will not be published.