August 14, 2022

The rise in interest rates is a subject of attention due to concerns about the funds in euros of insurance-fri. C’est le message rassurant désormais martelé par les professionnels et les autorités de supervisor.

« The hausse progressive des taux corresponds to the normalization of a situation that is problematic, celle d’une baisse continue des taux pendant des années pour atteindre même des niveaux négatifs. Aujourd’hui, la remontée des taux va permettre une relution des portefeuilles, c’est-à-dire une amélioration du rendement, que est en soi une bonne nouvelle pour les assurés, même si nous restons très attentifs sur le rythme de la remontée des taux »I rappelled Franck Le Vallois, director general of France Assureurs, lords of the publication des chiffres de l’assurance-vie pour le mois de mai que confirme « the poursuite of positive dynamique » pour le support d’épargne préféré des Français.

change of regime

The funds in euros of the insurance-vie, where the capital is guaranteed, are essentially invested in obligations. They are rendement, le taux servi, a naturellement fondu avec la baisse des taux, pour atteindre, en moyenne, 1.3% in 2021. Ce qui a permis aux assureurs-vie de réorienter la collecte vers les unités de compte (UC), investis dans des actifs plus diversifiés (actions) mais dont le capital n’est pas garanti. The UC represent roughly 40% of the gross collection in assurance-vie.

Le portefeuille du fonds en euros tourne cependant assez vite : chaque année, les assureurs réinvestissent environ 20% de leurs obligations que arrivent à échéance, même si les situations peuvent être très différentes d’un assureur à l’autre, in function of leur gestion financial. Une montae progressive des taux leur permet donc de reconstituer leur actif général avec un rendement supérieur aux années précédentes. Mais, une hausse trop rapide des taux rend plus délicate cette période de transition, avec le risque de devoir externaliser des moins-values ​​latent in cas de rachats massifs de la part des assurés.

The extreme scenario is for the instant écarté: non seulement les taux longs semblent désormais plafonner (ils ont sensibly baissé ces derniers jours) face aux anticipations de récession mais les assureurs ne constant aucune acceleration de la décollecte sur le funds en euros, au contraire . At the end of May, the net collection of funds in euros amounted to 4.6 billion euros, compared to 6 billion over the first five months of 2021. Like a Livret A à 2% ne serait pas de nature à remettre en cause la dynamique de l’assurance-vie, selon France Assureurs. Peut être juste un effort sur le taux servi sur le fonds en euros au titre de 2022.

Capable of absorbing the shocks of taux

Dans nos colonnes, Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du site Good Value for Money, et expert reconnu de l’assurance, is cependant inquiet. « Le level de l’OAT à 10 ans fait rentrer l’assurance-vie et plus spécifiquement les funds in euros in zone de vigilance. A ce jour, les voyants ne sont pas (encore) rouges; ils sont orange clignotant », écrit-il en proposant même une cantonnement solution pour le fonds en euros pour éviter a major décalage trop entre le rendement du fonds en euros et le rendement du marché. Face to the poursuite d’une remountée rapide des taux, « le crime serait de ne rien faire », ajoute l’expert.

Cette vision n’est partagée neither for the assureurs, nor for the régulateurs. « Ces propositions me semblent contre productives car elles génèrent de l’inquiétude là où les épargnants peuvent être rassurés », Reagit Franck Le Vallois. Ce dernier rappelle au passage la solidité du secteur.

« The margin of solvability of the assureurs-vie est deux fois et demi supérieure au minimum réglementaire requis et les assureurs disposent de plusieurs leviers pour absorb les shocks de taux, comme la réserve de capitalization et la provision pour participation aux bénéfices (PPB, soit en moyenne 5% des encours in 2021) who allow de lisser les taux servis », explain the leader of the association professionnelle. More, one fois encore, the situations peuvent greatly diverge from an assuranceur à l’autre, certains notamment ont davantage privileged the PPB that d’autres ces dernières années.

The regulators rassurent

Lundi dernier, at the issue of a meeting of the Haut Conseil de Stabilité financier (HCSF), where the mission is to prevent systemic risk, one of six members explained that “At this stage, the rise of taux, compte du level of solvency of the assureurs et des movements d’allocation d’actifs that nous observons, ne raises concerns à l’échelle du marché”. A point de vue d’ailleurs officiellement confirmed, jeudi, by the Banque de France lors of the publication of son rapport annuel sur l’évaluation des risques.

Mais, the Banque de France recognizes dans son rapport, si les taux devraient continue de monter brusquement, «Les assureurs auraient des difficultés à suivre cette hausse et offer aux clients de rendements oriented à la hausse dans la même proportion en raison de l’inertie de leur portefeuille». Pas de miracle donc à attendre sur les funds in euros in 2022, voire même in 2023.

Le danger alors serait de voir s’installer une concurrence sur l’épargne avec des nouveaux acteurs, comme ce fut le cas dans les années 2000 avec les «super livrets» who ont, à l’époque, unquestionably rogné la collection de l’ assurance-fri. Sans pour autant provocateur de rachats massifs. L’assurance-vie remains a difficult package to maneuver, but also to destabilize. C’est même sa principale force.