August 14, 2022

I published the sale on July 1, 2022 at 07:21

They voulaient jouer sur le terrain des banques en prêtant de l’argent et en rémunérant des dépôts, mais faute de garanties suffisantes, plusieurs platformes de cryptomonnaies retrouvent dans la tourmente et risquent la faillite.

Des taux d’intérêt à plus 18% pour les épargnants, mais à 0.1% pour les emprunteurs, voilà ce que proposait Celsius Network avant de devoir, juin 12, suspendre tout retrait faute de liquidités suffisantes.

Three weeks later, the funds, which received 11.8 million dollars my-may, are all blocked. “I thought that Celsius is going to be faire faillite,” said Omid Malekan, professor at Columbia University. “L’essentiel de la confiance (des clients) s’est envolé”.

Afterwards, other names on the Celsius rejoint, from CoinFlex to Babel Finance, who are also testing their credit and ont dû geler les retraits, tandis that Voyager Digital dû les limiter.

Sur ces plateformes, après avoir déposé des cryptomonnaies, un utilisateur peut soit recevoir des intérêts, soit borrower de devises numériques, are dépôt servant de garantie.

“C’est vraiment dommage qu’on en soit arrivé là”, a utility contacted me via Reddit and who assured me that I would laissé sur Celsius plus 350,000 dollars. “Celsius aurait dû prévoir ce genre de scénario”.

The sequence to demarré avec la forte baisse des cryptomonnaies, et un bitcoin amputé de la moitié de sa valeur en moins de deux mois.

Cela entered a chain reaction and forced the borrowers to provide new financial guarantees or immediately reimburse the borrowed silver.

Certains, tell the Three Arrows Capital Singapore Investment Society, aujourd’hui en liquidation, not pu faire face et ont ainsi deprive the liquidity platforms, ce qui les contraintes à geler les funds.

“The majority of these companies ont fait des prêts sans garantie ou avec des garanties insuffisantes”, explains Antoni Trenchev, co-founder of Nexo, one other crypto platform who, selon lui, s’en est tiré grace à une prêt plus stricte et une “prudent management du risque”.

Pas moins de cinq Etats américains ont ouvert ou étendu des enquêtes sur Celsius.

Certains, dont l’Alabama, avaient déjà ordonné à la platform de cesser ses activités de prêt auprès des domiciliés dans leur Etat depuis l’an dernier.

– “Grand kiss of regulation” –

“Je m’attends à une répression très dure”, preview Omid Malekan.

Malgré les turbulences, the plupart des observateurs ne croient pas à une prolonged destabilization du secteur, ni même à l’extinction du credit sur ce marché.

“Ce n’est pas la pire crise qu’aient connu los cryptos,” said Charles Jansen of Standard and Poor’s.

“Dans un marché en correction, vous découvrez quels son les projects que avaient une vraie valeur” et “les chimères qui vivaient sur l’argent facile”, declared Omid Malekan.

“Nous nous attendons à voir une massive consolidation du secteur des cryptos”, announces Antoni Trenchev, les acteurs solvables mettant la main sur ceux qui sont en difficulté.

The episode raised awareness of the limits of a deprived universe of supervision. “Il ya grand besoin de régulation”, souligne Charles Jansen. “C’est un point sur lequel tout le monde s’accorde dans le sector”.

Faute d’un cadre réglementaire ad hoc, c’est jusqu’ici le gendarme américain des marchés, la SEC, qui a pris la main sur le dossier, mais sous un angle essentiellement répressif.

Plusieurs dizaines de propositions de loi ont été deposées au Congrès américain ces derniers mois, mais l’une d’entre elles a plus particulièrement le ven en poupe.

This is the first text to be released by the members of the deux parties, presented by the republican senatrice Cynthia Lummis and the democrat Kirsten Gillibrand.

Il a été well accueilli par le milieu, in particulier parce qu’il propose de traiter les cryptomonnaies comme les matières premières, et non des titres financiers, comme le voudrait la SEC.

Certains critiques y ont vu un texte trop conciliant. “Il donne à l’industrie crypto ce qu’elle veut”, a notamment écrit, on Twitter, Hilary Allen, professor of droit à l’American University.

He proposed notamment to confer supervision to an autre régulateur, the CFTC, “who has a higher mandate to protect investors and better resources than the SEC”, the university insisted.

The European Union prior to the advancement of the Jeudi, in parvenant à accord sur une réglementation des cryptomonnaies, which notably reinforces the guarantees for investors and supervision.

The Standard & Poor’s agency voit dans les récents événements une fenêtre pour se positionner en référent, comme dans le monde de la finance traditionnelle.

Pour Charles Jansen, “le sentiment général est que s’il y avait eu une évaluation plus reliable du risque, peut-être que moins de gens auraient été touchés.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.