August 14, 2022

Ébranlé depuis deux ans por la crise du Covid, le secteur du transport aérien entend désormais s’envoler vers de nouveaux horizons en laissant la crise sanitaire loin derrière lui.

“95% of the inhabitants of the planet do not encore jamais pris l’avion, donc le besoin d’avions est absolument infini. La croissance du transport aérien est devant nous”, Hammered by Augustin de Romanet, the PDG of ADP, on the occasion of the Paris Air Forum, organized on Tuesday 7 June by La Tribune.

It remains that the sector, which is responsible for the environment 2.5% of emissions of carbon dioxide (CO2) worldwide, will radically transform. Car, si n’est fait, le transport aérien pesera pour 9% de émissions de CO2 à l’horizon 2050. The progresses technologiques were incapable of absorbing the forte croissance du trafic.

Energy transition: the bill will be colossal for European airline companies

To decarbonize massively in the sector and to become carbon neutral by 2050, voulue par l’Union Européenne, efforts will be concentrated largely on fuels.

“The decarbonation of aviation will come to the deux tiers du carburant”According to Patrick Pouyanné, the boss of TotalEnergies, certain refineries are not converted to biofuel production.

Des volumes encore embryonnaires

In France, a 1% tax on incorporation of sustainable aviation fuels (SAF in English for sustainable aviation fuel) is in force after the debut of the year. Ce taux de substitution devra ensuite passer à 2% dans le cadre du mandat voulu par le pact vert européen. The production devra ensuite largement s’accélérer pour cover les mandats suivants: 5% in 2030 and 20% in 2035… the European Union has set an objective of incorporation of 63% in 2050.

Or, if certain production technologies of SAF are poorly mastered, notably celles from used cuissons, the volumes of production demeurent aujourd’hui encore très embryonnaires. In France, TotalEnergies produced some 300,000 tonnes of SAF for after the refineries of La Mède, de Normandie et de Grandpuits. More than volume remains negligible for the report on the annual consumption of carburants for aviation. Currently estimated at 300 million tonnes, it is expected to reach 500 million by 2050.

“Et si nous prenons toutes les graisses usagées du monde, nous ne serons en mesure de produire que 50 million tonnes of biofuel. Cette technologie aura donc une limite”, in advance Patrick Pouyanné, Lords of the Paris Air Forum.

Les carburants de synthèse jusqu’à 10 fois plus chers

D’autres alternatives, moins matures, font aujourd’hui l’objet de nombreux investissements en recherche et développement. The unit consists of producing biofuels from the collection of municipal déchets via the famous Fischer-Tropsch process, which allows the transformation of gas into liquid hydrocarbons. One other encore rests on the hydrogen molecules, products for electrolysis of the eau, coupled with other molecules for the manufacture of synthetic fuels, or e-fuels in English.

Toutes ces alternatives ont toutefois un coût beaucoup plus elevé que le kérosène actuellement utilisé dans les avions. Les biocarburants à base de graisses liquides sont environ trois fois plus chers à duire que le kérosène, tandis que ceux basés sur les déchets municipaux ou les carburants de synthèses sont cinq à dix fois plus chers.

“Pour will produce 200,000 tonnes of biofuel à [la raffinerie de, ndlr] Grand Puits, cella needs 400 million euros. C’est 4 milliards d’euros pour le même volume en e-fuels”I illustrated the TotalEnergies pattern.

Celui-ci deems that l’échelle mondiale, des trilliards de dollars seront nécessaires pour atteindre les volumes visés. Conséquence immédiate de ces nouveaux modes de production, le prix du billet d’avion pour les usagers will be plus cher. Selon Jean-Baptiste Djebbari, ex-minister delegate aux transports, cette hausse pourrait se chiffrer en dizaines de pourcentages, au risque d’évincer la classe moyenne du transport aérien.

Who is paying: le consommateur or le contribuable?

“Aujourd’hui, the kérosène represents 25% of the price of the bill. If the biofuel has been added to more than 100% by 2050, this will lead to an increase in the bill of 50%”, details Augustin de Romanet, pour qui cette augmentation demeure supportable.

Selon lui, en effet, beaucoup plus de people prendront l’avion en 2050, mais elles le prendront moins souvent. Autrement dit, l’augmentation du prix des billets encouragera mécaniquement à une utilisation de l’avion “de maniere raisonnable”.

Cette augmentation annoncée du prix des vols pose la question de son financement. Who goes payer ce delta? Consumers or taxpayers? Aujourd’hui, in Europe, the durable and beneficial aerial biofuels pas of public subsidies. Ce qui n’est pas le cas aux Etats-Unis, où le level de subventions est tel que les SAF ne sont 10% plus chers que le kérosène.

“Je ne suis pas convaincu que l’Europe pourra dispenser d’aides au développement des carburants endurables”, Estimated Augustin de Romanet, for qui cette hausse ne doit pas, non plus, être supportedée intégralement par les contributors.

“A War of Energies”

Outre la question du prix, the question of the volumes of electricity needed to produce enough quantities of durable fuels arises, where there is a part that applies to the hydrogen manufactured from an electricity bill. “Pour produire 100 million tonnes of SAF, deux térawatts d’électricités renouvelables sont nécessaires, soit deux tiers de la production d’électricité renouvelable dans le monde aujourd’hui. C’est colossal”, note Patrick Pouyanné.

“Deux tiers des installations d’energies renouvelables captées par l’aéronautique, c’est impossible”renchérit le patron d’ADP, qui anticipa “Une guerre des énergies dans les 20, 30 annies to come”.

De son côté, Patrick Pouyanné dit ne “Pas croire au 100% decarboné dans l’aviation à l’horizon 2050”. The major petro-gazière that he directs invests encore chaque année 10 milliards dans l’industrie fossile. “Nous n’investirons pas plus”, Affirme-t-il, rappelant que l’entreprise s’était engagée dans une vaste transformation.

It’s already a little plus of an Total to change the name of the illustrious to the will of aller au-delà des énergies fossiles avec l’ambition de se hisser dans el top 5 des producteurs d’energies renouvelables. A transformation played by beaucoup trop lens by environmental NGOs, who notamment dénoncé are expansion pétrolière et gazière lors d’une Assemblée générale mouvementée le 25 mai dernier.