June 23, 2022

Jesse Powell, PDG et fondateur de Kraken, “l’une des plus grosses plateformes d’échange de cryptomonnaies”, moque en interne les pronoms neutres, l’intelligence des femmes ou “lance une discussion sur ‘qui a le droit d’utiliser le mot commençant par n[tournure pour éviter d’utiliser ‘nègre’]”, rapporte The New York Times.

Le pionnier du bitcoin, âgé de 41 ans, a “déclenché une guerre des cultures” dans son équipe de 3 000 salariés, affirme le quotidien américain, à l’issue d’une enquête au cours de laquelle certains ont accusé l’entrepreneur de tenir des propos “blessants”, et d’autres “de favoriser un environnement de travail hostile”. Ils seraient “des dizaines à envisager de démissionner” pour échapper à un climat “nocif pour leur santé mentale”.

Si les cultures d’entreprise conflictuelles “se sont multipliées pendant la pandémie, le télétravail, les inégalités et la diversité étant devenus des questions essentielles sur le lieu de travail”, Jesse Powell semble avoir “poussé cette philosophie à l’extrême”.

Alors que Coinbase, l’un de ses principaux concurrents, a annoncé licencier 18 % de ses effectifs, Kraken, valorisé à 11 milliards de dollars, “est également aux prises avec les turbulences du marché de la crypto, le prix du bitcoin ayant plongé à son plus bas niveau depuis 2020”, rappe

Leave a Reply

Your email address will not be published.