August 7, 2022

The food inflation is crescendo. Et, pour la première fois depuis 2008, franchit, en juin, la barre des 5%. This is confirmed by the cabinet of analyzes IRI France, who published, on June 30, the données collected at the end of the semester. Cette société que scrute les achats des consommateurs après leur passage en caisse des supermarchés et des hypermarchés avait registered a first release of prix à la hausse, in December 2021. Puis, en février, il notait une moyenne de l’ordre de 0, 73%. One month later, the curser was 1.73%. Avant de se positionner à 3% en avril, 4% en mai et de se retrouver maintenant à 5.17%.

Lire also: Article reserved for our subscriptions Emmanuel Macron réélu : the economic challenges of the new quinquennat

La valse des étiquettes touche de plus en plus de denrées dans le panier de courses du consommateur. « We name 21 categories of products of great consumption on the ones that l’inflation exceed 10% », specify Emily Mayer, d’IRI. The steak hash arises from the palm, with a flambée de prix of 20.9% sur un an, suivi des pâtes alimentarires, at 17%, and the steaks hachés au rayon frais, at 15.4%. Les pâtes à dérouler sont dans la roue (+14.2%), but also la moutarde et les huiles, dont les prix respective progressent de plus 13%.

The rate of dishes prepared based on viande and pâtes, such as lasagnes, cannelloni or ravioli, is also assaisonné d’une hausse of 13%. Quant au roasted coffee, il bondit of 12.6%. Pour terminar les emplettes, il faut débourser 10.2% plus pour s’acheter des découpes de poulets et almost 9% plus pour des œufs ou du beurre. Dans ce contexte fortement inflationniste, IRI detects toutefois une catégorie alimentarire qui fait exception. Le rayon alcool anise posted a recul of 1.3% over an year.

Sous l’égide de Bercy

Jusqu’à end April, the moyenne increase of 3% of alimentary products is online as a result of commercial negotiations between industriels and distributors, which fixes the annual tariffs of national brand products, achevées fin février. She had, in priority, the hausses des prix des matières premières agricoles déjà enregistrées in 2021. Mais la guerre en Ukraine amplified un phénomène déjà prégnant de progression généralisée des cours du pétrole, du gaz, des céréales, des huiles, du transport , unpacking.

Lire also: Article reserved for our subscriptions L’inflation va miner le pouvoir d’achat et grever la croissance, prévient l’Insee

Faced with the pressing demand of industries, who demand tariff revaluations, the government accepted dans le cadre de son resilience plan de rouvrir les commerciales mi-mars. Afterwards, the tractations are engaged under the leadership of Bercy, which regularly brings together the actors of the Jewish agri-food industry. « Avant l’Ukraine, l’inflation était à 3% or 3.5%. As of June, this is the impact of the discussions on the Ukrainian subjects that are willing to take care of themselves. Cela risque de monter encore, with an inflation that pourrait atteindre 6% or 7% in September »estimate MI Mayer.

Il vous subtract 13.23% from cet article à lire. The suite is reserved aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.