August 14, 2022

Devant le site d'Uniper de Bierwang, in Germany, on June 10, 2022.

Face au risque de rupture des approvisionnements en gaz russe, l’Allemagne fera tout pour éviter un «Lehman Brothers» de l’énergie en Europe, a suré le gouvernement, jeudi 30 juin. La veille, ce scénario catastrophe a été sérieusement evoqué, quand le groupe énergétique Uniper, premier importer of gaz d’Allemagne, appelé l’Etat au secours, face aux difficultés d’approvisionnement et à la montee des prix. C’est le premier importateur à franchir le pas, il pourrait être suivi par d’autres. The risque est de voir l’ensemble du secteur énergétique allemand être touché por un effet domino, which spread to all the acteurs du marché, plongeant le pays dans la récession.

Lire also: Article reserved for our subscription The «crise gazière» that subit l’Allemagne relaunches the debate on the future of its nuclear power plants

« After June 14, Uniper and Gazprom recognized that 40% of the volumes of gas that are available are negotiated by contract », declared Tiina Tuomela, the financial director of the German company, who is a subsidiary of the Finnish Fortum. Le groupe doit acheter sur le marché les quantités manquantes, à un prix très elevé, pour pouvoir continuer à livrer ses clients. Comme il ne peut pas immédiatement reporting la hausse des prix d’achat sur les invoices, Uniper risque de regress quickly in situation d’insolvabilité. Mercredi 29 juin au soir, le groupe a alerté sur une baisse drastique de ses résultats et de son bénéfice attendus. They are cours s’est effondré de 20% dans la journée de jeudi.

La situation pourrait encore s’aggraver : le 11 juillet, les livraisons de gaz doivent être coupées pour dix jours, en raison des travaux annuels d’entretien du pipeline Nord Stream 1

Lire also Article reserved for our subscription The war in Ukraine forces Germany, dependent on gas and Russian oil, to revoir ses choix énergétiques

I questioned the lords of a press conference on the margins of the sommet of the North Atlantic Trait Organization (NATO), in Madrid, the chancelier, Olaf Scholz, who assured that they are government était prêt à “faire le necessaire” to come to the aid of companies that traverse the difficulties caused by external shocks. More concretely, the minister of the economy, Robert Habeck, evoked the possibility of a participation of the Etat dans l’entreprise, if the situation demands it.

Des pertes de plusieurs centaines de millions d’euros par mois

Selon certains analystes, Uniper pourrait être en train de perdre plusieurs centaines de millions d’euros par mois. Or, the group plays an important role in the energy system, thanks to its reservoirs that allow the storage of gas for the winter and contribute to the efforts to reduce the dependence of the country on Russian imports.

The situation pourrait encore s’aggraver ces prochains jours : le 11 juillet, les livraisons de gaz doivent être coupées pour dix jours, en raison des travaux annuels normaux d’entretien du pipeline Nord Stream 1. In Berlin, the concerns are great than cette pause technique becomes « complete blocking of Nord Stream 1 »Selon M. Habeck.

Il vous subtract 46.15% from cet article à lire. The suite is reserved aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.