June 21, 2022

Mohamed El Fadil started his grève de la faim on Monday June 20 at 5:24 a.m. at the Renault plant in Flins-sur-Seine (Yvelines).
Mohamed El Fadil started his grève de la faim on Monday June 20 at 5:24 a.m. at the Renault plant in Flins-sur-Seine (Yvelines). (©Fabien Dézé)

Embauché after 2016 The Renault factory in Flins-sur-Seine (Yvelines) as retoucheur painting, Mohammed El Fadil Friday morning on Monday 20 June 2022, « at 5:24 am », une grève de la faim.

D’après des témoins, il serait posté au sein de l’atelier peinture avant d’être mis dehors par la sécurité.

I paid him 47 ans souhaite dénoncer the conditions of labor actuelles à l’usine.

Il already a permanent stress. On nous envoie des lettres recommandées pour un oui, pour un non. On subit ce climat de pression.

Mohammed El Fadil

« A personal decision »

Alors qu’il deems avoir toujours fait es travail correctly, Mohamed El Fadil a reçu deux courriers recommandés en mars et en juin.

Le premier fait suite à un arrêt maladie. Le médecin du travail n’a jamais trouvé mon adresse. Le deuxième, c’est une convocation pour un entretien le 27 juin mais je ne sais pas à quel subject. Morally, c’est dur à vivre. Je me pose beaucoup de questions.

Mohammed El Fadil

I decided to avoir des réponses de la direction, Mohamed El Fadil a donc entamé cette grève de la faim qu’il compte poursuivre dans les jours à comer.

« Ça ne me fait pas peur, je suis prêt à tenir. This is a personal decision. »

Soutien des syndicats

Rapidement, le gréviste a reçu le soutien des syndicats Unsa et CGT.

Videos : at the moment sur Actu

« The situation in the usine is complicated at the moment, confides El-Hachemi Khouane, secretary of the Unsa section. With the arrival of the production automobile in 2024, beaucoup de salaries will posent des questions sur leur avenir. The psychologist a beaucoup de travail, il est impossible de prendre a rendez-vous avec elle avant septembre. »

Pour Thierry Gonnot of the CGT, “tout est fait pour pousser les gens à bout ou dehors dans les secteurs amenés à disparaître (peinture, tôlerie, montage)”.

Selon les représentants syndicaux, ce “climate of tension” aurait franchi un nouveau cap depuis l’arrivée d’un nouveau directeur des ressources humaines (DRH) il ya quelques mois. Au cours des dix derniers jours, plusieurs mouvements de grève ont vu le jour dans différents secteurs de l’usine (peinture, tolerie, échappements…).

À l’heure de boucler cet article, nous n’avions pas pu joindre the direction of l’usine Renault. Selon nos informations, Mohamed El Fadil devait rencontrer le DRH ce lundi 20 juin dans l’après-midi.

Sauf changement dernière minute, il devrait poursuivre sa grève de la faim dans les jours à comer devant l’entrée principale de l’usine.

Cet article vous a été utile? Sachez que vous pouvez suivre 78actu dans l’espace Mon Current . In one click, after inscription, you and retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published.