August 14, 2022

In fin d’année dernière, on parlait encore – un peu – des taux de real estate credit à moins de 1%. Six months later, the possibility of seeing grimper quickly at 2% arises. Une barre symbolique qui n’a plus été atteinte depuis 6 ans. À cette époque, l’inflation était quasi-nulle. Aujourd’hui, elle gallop from plus to plus et dépasse les 5%. Conséquence: le taux auquel l’État s’endette sur 10 ans (OAT 10 ans) suit the same tendency. Debut March, it is still 0.4%. Three months later, il a grimpé à 1.8%! Ce qui oblige les banques, pour conserver des margins raisonnables, d’augmenter fortement les taux de crédit.

» LIRE AUSSI – Comment décrocher le bon prêt immobilier en fonction de votre profil

Sur 20 ans, les taux communiqués por les banques aux courtiers, pour le mois de juin, s’élèvent à 1.54% et 1.68% sur 25 ans. More reality is tout autre. Les taux officiellement proposés aux emprunteurs sont plus eleves: autour de 1.65% sur 20 ans et 1.75% sur 25 ans, in Moyenne. The barre symbolique des 2% s’approche ainsimentemente mas suremente, et plus vite que prévu. «Cette barre est déjà allègrement dépassée pour les profiles moins aisés (moins of 4000 euros per mois à deux) sur 25 et même 20 ans», souligne Maël Bernier, from Meilleurtaux.com. She pourrait s’élargir à d’autres profiles dans les semaines ou mois à comer If the European central bank increases, comme prévu, ses taux directeurs qui impactent les taux de crédit immobilier.

Bercy suit held him «three pres»

Pour s’assurer des margins confortables, les banques fixent des taux supérieurs de 100 base points à l’OAT (1.8% aujourd’hui), soit 2.8%. Problème: la loi interdit aux banques de demander des taux supérieurs au tax d’usure (taux maximal) which is currently 2.4%. «From plus to plus of large banks I trust that they allaient slow down voire arrêter les credits real estate à ces financial conditions», confirms Maël Bernier. After plusieurs mois, le taux d’usure, which is calculated on the moyenne des taux pratiqués par les banques pendant a quarter, baisse pendant que les taux de crédit augmentent. Ce qui provoke an «effet ciseau», Exclusion of plus in plus d’emprunteurs et notamment des primo-accédants.

» LIRE AUSSI – L’assurance de prêt devient résiliable à tout moment mais risque de grimper

De quoi redouter un blocage du marché immobilier. «Nous n’avons pas verified that the hausse des taux was translated by évictions», affirmed François Villeroy de Galhau. Bercy, qui dit surveiller «au plus près» l’accès des ménages au crédit immobilier. Il réfléchit d’ailleurs à une mise à jour du taux d’usure monthly plutôt que trimestrielle pour qu’il reflète au mieux la réalité du marché. «The period is complicated but desperaterelativises Maël Bernier. With an inflation rate of 5%, your income is rembourser plus vite, your income is initially revalued as a result of the inflation against your loan, lui, it will remain fixed». in prince.

Leave a Reply

Your email address will not be published.