August 8, 2022

I posted on 1 juil. 2022 at 6:15Mis à jour le 1 juil. 2022 at 7:16

In short, the government took the measure of the energy crisis qui guette. Face à la tournure des événements et devant la perspective d’un hiver très compliqué, l’exécutif a été accusé d’inaction – au mieux de manque de réactivité-, as much of the part of the associations of defense of the environment as of the industriels gros consommateurs de gaz et d’électricité. Meme them three tricolor champions of the sector, EDF, Engie and TotalEnergies and sont allés de leur couplet.

Mais cette semaine a marked le grand retour de la «chasse au gaspi» et Le début du branle-bas de combat pour réduire la consommation d’energie de l’Hexagone, after a long electoral period peu propice à des annonces potentiellement impopulaires et angoissantes. La France desormais un objectif: réduire de 10% en deux ans sa demande de gaz, d’électricité et de pétrole pour faire face au tarissement progressif des gas exports russe, voire à la menace, très réelle désormais, d’une rupture d’approvisionnement complète . Et éviter les « délestages », ces coupures de gaz ou d’électricité imposées aux entreprises que pénaliseraient une économie déjà sous pression.

Leave a Reply

Your email address will not be published.