August 14, 2022

Raphaël Thuin, responsible for the strategies of marchés de capitaux and Jean-Marc Delfieux, responsible for the mandatory management of Tikehau Capital.  (© DR)

Raphaël Thuin, responsible for the strategies of marchés de capitaux and Jean-Marc Delfieux, responsible for the mandatory management of Tikehau Capital. (© DR)

The experts of the management company, Raphaël Thuin and Jean-Marc Delfieux, thought that the actions were penalized for a reduction in the anticipations of profits and that the obligations were extended long enough to relieve tensions over the taux d’intérêt.

Raphaël Thuin, head of capital market strategies, and Jean-Marc Delfieux, head of mandatory management at Tikehau Capital, ont le point sur leurs choix d’investissement pour les prochains mois.

Selon les deux experts, le changement de régime sur les marchés parait durable. The inflationary dynamism has persisted for a long time, fueled by the aging of the population, the decline of globalization and the geopolitical troubles.

Dans le même temps, les central banks «resserrent» leur politique monétaire et la croissance idling.

Les valorisations des actions et des obligations s’adjustment à la baisse, volatilité progresse et la dispersion grandit entre les gagnants et les perdants, au sein même de chaque secteur d’activité.

Des multiples encore trop éleves

Pourtant, malgré la chute des cours, les valorisations boursières paraissent encore trop élevées, alors que les analystes n’ont pas encore revu en baisse leurs prévisions de bénéfices.

Le risque de chute est donc encore important, la rotation des portefeuilles n’est pas terminée et la valeur relative entre actions et obligations a change.

L’effet «TINA» (there is no alternative) in favor of actions était justified par des taux d’intérêt proches de zéro ou négatifs. Mais il est entrain de disparaitre avec la remontée des rendements

Lire la suite sur LeRevenu.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.