August 14, 2022

Une initiative rendue possible grâce à un partenariat avec l’application de paiement française Lyzi.

Malgré le crypto-krach, certaines enseignes misent sur les crytomonnaies en tant que moyen de paiement. Et là, il ne s’agit pas de n’importe quelle enseigne: le centre commercial Beaugrenelle, situé dans le XVème arrondissement de Paris, qui compte 110 magasins. Ce dernier a annoncé qu’il allait accepter le paiement en cryptomonnaies à partir de mercredi.

Cette initiative est rendue possible grâce à un partenariat avec l’application française Lyzi, qui permet notamment d’accepter le paiement en cryptomonnaies. Concrètement, les clients du centre commercial devront se rendre sur l’application afin d’acheter avec leurs cryptomonnaies une carte cadeau Beaugrenelle, qui pourra ensuite être utilisée pour payer en boutique. Il sera possible de payer avec 21 cryptomonnaies, dont le bitcoin et l’ether.

“Le centre proposera ainsi à ses clients d’utiliser leurs cryptomonnaies pour régler leur carte cadeau, utilisable dans toutes les boutiques et tous les restaurants des bâtiments Magnetic et Panoramic de la rue Linois du XVe arrondissement de la capitale”, souligne le communiqué de presse.

Il s’agit d’une première pour un centre commercial français.

“L’acceptation des crypto-monnaies pour l’achat de notre carte cadeau en est aujourd’hui encore la preuve et nous sommes heureux d’être les premiers à pouvoir le proposer”, a déclaré Stéphane Briosne, directeur de Beaugrenelle Paris.

Aide au public dans le centre commercial

Comment fonctionne Lyzi? Sur son site web, il est précisé qu’il faut “indiquez le montant en euros sur l’application, l’équivalence en crypto-monnaie s’affiche sur l’écran et génère un QR code. Le commerçant partenaire n’a qu’à scanner le QR code pour valider la transaction et être payé en euros”.

Beaugrenelle est notamment le premier partenariat concret de la fintech, qui a une petite année d’existence.

“Nous sommes convaincus que la blockchain doit être une composante indispensable de l’écosystème financier et retail. Nous comptons déjà 1500 points de vente connectés en pré-commercialisation”, a précisé Damien Patureaux, patron de Lyzi, dans un communiqué.

La fintech, qui n’est pas enregistrée en tant que prestataire sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’autorité des marchés financiers (AMF), s’appuie sur le prestataire Zebitex, qui a obtenu l’enregistrement PSAN l’an dernier, à la fois pour le service de conservation d’actifs numériques et en tant que plateforme de négociation d’actifs numériques

Des salariés de l’application Lyzi présenteront leur solution du 8 juin au 8 juillet dans le centre commercial, afin d’aider le public à se familiariser avec ce type de paiement. “La crypto-monnaie n’aura plus aucun secret pour les clients de Beaugrenelle”, souligne le communiqué de presse.

Leave a Reply

Your email address will not be published.