August 14, 2022

“Devinez qui est de retour ?” Tel est l’intitulé du texte publié lundi 6 juin par Oussama Ammar. Le co-fondateur de The Family annonce qu’il va se lancer dans de nouveaux projets : une chaîne YouTube qui parlera de cuisine, et surtout un fonds spéculatif (hedge fund) baptisé The Labyrinth qui investira dans des “actifs crypto” de manière totalement algorithmique. L’entrepreneur explique dans son post croire beaucoup au potentiel des cryptomonnaies et des NFT (non fongible token). Il avait déjà indiqué participer à Piano King, un projet de NFT du pianiste Sofiane Pamart. Il précise que ces projets se feront sans investisseurs extérieurs, ajoutant : “comme si j’avais le choix…. :-)”.

Le post d’Oussama Ammar n’aborde pas les accusations dont il est l’objet depuis deux mois. Ses anciens associés de The Family, Alice Zagury et Nicolas Collin, l’accusent d’avoir détourné à son profit 3 millions d’euros qui devaient être investis dans des start-ups américaines. Le 25 mai, ils ont publié un communiqué indiquant : “plus vraisemblablement, nous soupçonnons que le capital levé a été utilisé pour le bénéfice d’Oussama Ammar et celui de ses holdings personnelles… Les soupçons se précisent quant au fait que ces sommes auraient en réalité pu être utilisées pour d’autres fins, notamment le financement d’un projet immobilier de prestige en Normandie, dont la construction est contemporaine des virements en cause, ainsi que divers frais et dépenses non justifiés”.

Dans l’Express, l’avocat de The Family Ivan Terrel a précisé : “nous avons concentré notre attention sur le Domaine d’Ablon, et plus particulièrement le coûteux chantier de construction d’une demeure de prestige appelée le Petit Manoir, qui est en passe d’être achevé et dont le montant total est estimé à plus de 2 millions d’euros. Ce bien d’exception appartient à une société contrôlée par Oussama Ammar. Or le calendrier du chantier coïncide exactement avec la période pendant laquelle d’innombrables virements litigieux ont été pratiqués”.

Des soupçons qualifiés de “raccourci ubuesque” par Christophe Delaune, propriétaire du domaine d’Ablon. Il a racheté ce cottage en Normandie en 2012, puis y a investi 6 millions d’euros pour le transformer en hôtel de luxe. Il a créé une société, le Domaine d’Ablon SAS, qui, en octobre 2021, a levé 3 millions d’euros, dont 1,235 million auprès d’Oussama Ammar, via sa société personnelle Thelema. Ce dernier a fait construire à côté du domaine un gîte de luxe de 500 mètres carrés, le Petit manoir, qu’il loue 5.000 euros par jour. Sur son site personnel, Oussama Ammar indique être président du Domaine d’Albon et d’une société baptisée The Domains Hospitality Group.

Interrogé sur le financement du Petit manoir, Oussama Ammar n’a pas répondu. Dans cette vidéo, il avait déclaré : “j’ai un salaire de base de 240.000 euros par an dans The Family. Je dois gagner en conférence 200 à 300.000 euros de plus par an. Ça coûte 10.000 euros d’avoir Oussama Ammar pour une heure de conférence”.

Sur les accusations de détournement, Oussama Ammar avait répondu à Capital : “les 3 millions d’euros cités sont un chiffre qui n’a aucune justification réelle. C’est The Family qui a contracté avec les investisseurs, pas moi à titre personnel. Donc il va y avoir une discussion de responsabilité. Vouloir tout me mettre sur le dos alors que Alice Zagury et Nicolas Collin étaient au même titre que moi dirigeants n’est pas très crédible”.

Pour mémoire, The Family a engagé plusieurs procédures contre Oussama Ammar. En France, une plainte a été déposée au pénal le 23 mars pour “abus de confiance, faux et usage de faux”. Une procédure en référé a aussi été engagée devant le tribunal de commerce de Paris concernant l’investissement qui devait être effectué dans la start up américaine Stripe. Une procédure pour geler ses actifs a été engagée devant le tribunal judiciaire de Paris, qui a rendu une ordonnance de saisie conservatoire le 7 février. Une autre procédure pour geler ses actifs a été engagée aux îles Caïmans, qui a accordé une injonction en ce sens le 15 mars. The Family a annoncé préparer une procédure supplémentaire en Angleterre.

Enfin, Oussama Ammar confirme dans son post s’être installé à Dubaï. Il était précédemment résident à Londres. Ses deux holdings personnelles, Fabuleo Ltd et Aletheis The First Ltd, sont immatriculées à Hong Kong (la première a déposé la marque TheFamily en 2013).

Leave a Reply

Your email address will not be published.