August 8, 2022

The hausse des prix de l’énergie a teint, sur un an, 42%, according to Eurostat. Les prix de l’alimentation are also in strong augmentation.

This is a sad record, representative of the difficult ones encountered by households and European governments. Dans un publication, vendredi, Eurostat estimated that the inflation avait atteint, sur un an, a new record. À 8.6% in June, ce taux est en forte hausse par rapport au mois précédent, lorsqu’il s’établissait à 8.1%. Ce niveau n’avait jamais été atteint depuis que le statistique publie ces données.

SEE ALSO – Inflation: «C’est le résultat des années de politique irresponsible du G7», defended Vladimir Poutine

The house of prices is particularly sensitive to energy, compared to 42% over a year, according to the statistical service of the European Union. In parallel, the other domains increased equally: over the past year, in June, the food voit ses bondir tariffs of 8.9%, in acceleration par rapport aux 7.5% de mai. The prix des aliments non transformés sont particulièrement touchés par cette dynamique, augmentant de 11.1% sur un an. Of the same, les biens industriels hors énergie voient leurs prix augmenter de 4.3% et les services de 3.4%, mais la hausse, dans ces deux domaines, est moins marquée par rapport à mai.

Strong differences are notable between the member countries of the euro zone. L’Estonie voit ses prix flamber of 22% sur un an, in June, la Belgique of 10.5%, l’Espagne of 10% and l’Allemagne of 8.2%. On the other hand, Maltese present le taux le plus bas, à 6.1%, suivie de la France, à 6.5%.

La hausse des prix est donc moins sensible dans l’Hexagone que chez nos voisins. in June, of son coté, l’Insee reported a rate of 5.8% on an annual basis, in strong acceleration due to revenue from May. Dans le détail, le mois dernier, le gonflement de l’inflation est avant tout dû à «an acceleration of energy and food prices», specify the note. The situation ne devrait pas s’améliorer avant plusieurs mois : l’Insee s’attend à une acceleration de l’inflation à «a peu moins of 7% in September», avant une stabilization d’ici the end of the year, between 6.5% and 7%.


SEE ALSO – Ukraine: la guerre va-t-elle ruiner l’économie mondiale?

Leave a Reply

Your email address will not be published.