June 21, 2022

Le constructor du Global Dream II a fait faillite sans trouver de repreneur pour son navire de croisière. Practically I finished, ce dernier va donc être démoli.

C’est un des plus grands navires de croisière du monde: 340 mètres de long pour 9000 places. More le Global Dream II, dont le chantier est pratiquement finished, n’aura pas le loisir de voguer. Faute de trouver un nouvel acquéreur, ce mastodon will be dismantled and sold mainly for her metal. The epilogue of an industrial shipwreck hit by the Covid-19 crisis.

Boulet trop lourd

The Global Dream II is the joy of German shipbuilder MV Werften, a subsidiary of Genting Hong Kong, a Chinese tourist genius. Ce qui devait être le futur navire du groupe pour ses clients friands de croisière is finally becoming a boulet trop lourd à porter.

The pandemie et la fin des croisières finiront par faire couler Genting Hong Kong qui dépossess le bilan de janvier dernier. Ses trois navires opérationnels de la sont vendus à des concurrents mais deux nouveaux navires, tout neufs, peinent à trouver des acquéreurs.

MV Werften will be finally racheté by ThyssenKrupp, which will transform the chantiers pour constructe des navires de guerre. Reste donc le Global Dream II dont le chantier est pratiquement ended mais dont personne ne veut. Il sera donc dismantle et vendu pour ses pièces puis son métal.

Quid de son jumeau?

Le navire aussi un grand frère en suspens, le Global Dream (premier du nom), pleinement opérationnel. Son avenir de la est encore incertain mais, là encore, il pourrait être désossé s’il ne trouve pas un repreneur.

Le marché des croisières s’est effondré lors de la crise du Covid-19, plusieurs navires étant devenus de véritable clusters sur l’eau. A cela s’ajoutent les critiques, toujours plus nombreuses, contre ces paquebots polluants. More reservations are not yet distributed to the house for the last few weeks.

thomas leroy Journalist BFM Business

Leave a Reply

Your email address will not be published.