August 14, 2022

Dans une lettre, 26 chercheurs américains appellent les législateurs américains à résister aux pressions du lobby des cryptomonnaies face aux volontés de régulation du secteur.

Ils ont choisi le bon moment pour envoyer leur lettre. Il y a trois semaines, le marché des cryptomonnaies et des stablecoins a vécu de fortes perturbations, faisant réagir de nombreux experts et entités, appelant à réguler rapidement ce secteur.

Aux Etats-Unis, 26 chercheurs américains spécialisé dans la tech ont remis une lettre aux législateurs américains qui se veut très critique vis-à-vis des cryptomonnaies et de la blockchain, révèle le Financial Times.

La lettre s’adresse notamment au chef de la majorité démocrate au Sénat (Charles Schumer) et au chef de la minorité (Mitch McConnell), ainsi qu’à des sénateurs comme Patrick Toomey et Ron Wyden, qui ont déjà fait part de leur intérêt pour le secteur des cryptomonnaies.

“Des actifs risqués et imparfaits”

“Nous vous demandons instamment de résister aux pressions exercées par les financiers, les lobbyistes et les promoteurs du secteur des actifs numériques en vue de créer un refuge réglementaire pour ces instruments financiers numériques risqués, imparfaits et non éprouvés”, ont déclaré les signataires de la lettre, parmi lesquels figurent Brune Schneier, maître de conférences à Harvard, Miguel de Icaza, ancien ingénieur chez Microsoft ou encore Kelsey Hightower, ingénieur principal chez Google Cloud.

Ces derniers se veulent notamment très critique vis-à-vis de la technlolgie blockchain, sur laquelle repose l’ensemble des cryptomonnaies.

“Les affirmations des défenseurs de la blockchain ne sont pas vraies”, a déclaré Brune Schneier. “Ce n’est pas sécurisé, ce n’est pas décentralisé. Tout système dans lequel vous oubliez votre mot de passe et vous perdez vos économies n’est pas un système sûr”, a-t-il ajouté.

La lettre souligne en outre les liens de plus en plus étroits entre les politiciens américains et les lobbyistes qui défendent les cryptomonnaies, mais également avec les crypto acteurs. Par exemple, en l’espace de deux ans, l’industrie crypto a déversé 30 millions de dollars en lobbying pour plaider sa cause auprès des parlementaires américains, en vue des élections américaines de mi-mandat.

Le nombre de lobbyistes cryptos aux Etats-Unis est passé de 115 à 320 entre 2018 et 2021, explique le Financial Times citant les données de Public Citizen. De même, l’argent dépensé en lobbying dans ce secteur était déjà passé de 2,2 millions de dollars en 2018 à 9 millions de dollars en 2021 (avant les 30 millions de dollars cette année donc).

Leave a Reply

Your email address will not be published.